Julio Jones ne participera au training camp sans nouveau contrat

Julio Jones est le nouveau joueur à être déçu de son contrat. Le receveur superstar menace donc de ne pas jouer.

Signé pour 5 ans et 71.26 millions de dollars en 2015, Julio Jones n’est plus satisfait de son contrat. Avec 47 millions garantis et 12 millions de bonus à la signature, il s’en sortait plutôt bien à l’époque. Cette année, il doit toucher 10.5 millions en salaire de base. 9e wide-receiver le mieux payé en salaire moyen, Julio Jones veut une augmentation ! Todd Gurley parlait récemment de la jalousie des joueurs NFL envers les contrats NBA. Dans la ligue de basket-ball US, Tony Snell, Terrence Ross ou Meyers Leonard touchent plus que Julio Jones…

Pour le moment, le receveur a décidé de ne pas participer aux entraînements d’intersaison. Il ne devrait pas participer au training camp non plus, sans nouveau contrat et/ restructuration. Si cette grève était emmenée à se prolonger durant la saison, ce serait un désastre sportif pour les Falcons. Sous contrat jusqu’en 2020, Jones a son apport pour lui. À 3 saisons de la fin de son contrat, il sait qu’Atlanta ne peut se passer de lui. Il utilise donc cela à son avantage. Malheureusement pour lui, si les Falcons venaient à craquer, beaucoup d’autres franchises risqueraient de se retrouver dans l’impasse avec leurs joueurs. On imagine donc mal la franchise sortir le portefeuille. Évoluant désormais hors des 47 millions de dollars garantis, Jones pourrait avoir peur que sa franchise le coupe en cas de pépin physique.

Pour le moment et selon Chris Mortensen, les Falcons ne veulent discuter d’une extension qu’à partir de la saison prochaine. Toutefois, les deux camps veulent résoudre le problème actuel. Jones pourrait par exemple toucher une partie de son salaire de 2019 cette année. Une fois la saison 2018 passée, il pourrait tranquillement négocier son extension.

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
NBA, NFL, UFC & more !
Photo By: NFL

Leave A Comment

Your email address will not be published.