Lors de son combat contre Felice Herrig, Justine Kish a échappé miraculeusement à une tentative d’étranglement.

Comme Yoel Romero avant elle, Justine Kish a souffert de diarrhée lors de son combat contre Felice Herrig. En sortie d’un étranglement, elle a tout lâché ! Si Kish s’est finalement inclinée par décision unanime, le combat aurait pu/du s’arrêter beaucoup plus tôt.

Selon John McCarthy, de loin le meilleur arbitre de MMA au monde, la règle est la suivante : « Le combat est terminé. Vous ne pouvez pas vous attendre à ce qu’un combattant affronte quelqu’un qui a de la matière fécale sur le corps. Il n’y a pas de délai d’attente ou de nettoyage ». Il précise « ça doit être une défaite par TKO pour le combattant qui perd le contrôle de sa vessie ou de ses intestins ». Après la défaite, Justine Kish a réagi à cet incident fâcheux : « Je suis une combattante et je n’abandonnerai jamais. #ShitHappens haha, je serai de retour bientôt ! »

[tweet https://twitter.com/ufc/status/879171165838745602]

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *