Booba Kaaris

Ce jeudi, soit un jour après l’officialisation de son combat face à Booba, Kaaris a préféré faire marche arrière.

Dans une interview accordée à L’Equipe, Kaaris a retropédalé sur son combat face à Booba. Celui-ci, prévu le 30 novembre, dans un événement qui sera sur invitation uniquement, devrait se faire à Genève. Kaaris fait marche arrière suite aux différents changements opérés : « J’ai décidé de mettre un terme à cette mascarade. Booba ne veut pas de ce combat. Il faut revenir à la réalité. […] Cette histoire a généré beaucoup d’excitation chez les gens. Mais aucun pays en Europe ne veut de cet événement. Maintenant, l’organisateur trouvé par Booba, la société SHC, nous parle d’un endroit secret, dévoilé à la dernière minute. On nous dit aussi aujourd’hui que les gens ne pourront venir que sur invitation. Moi, je n’ai pas signé pour ça ! Tout ça manque de sérieux. […]  Moi, j’ai signé pour un combat, le 30 novembre, à la Jakobshalle de Bâle en Suisse. Les autorités suisses ont dit qu’elles étaient opposées à la tenue de ce combat. Ça s’arrête là. »

Évidemment, Booba a répondu à l’annonce de Kaaris. Il a choisi son compte Instagram pour cela : « Appelle ton avocat tout de suite ou change d’avocat, ce n’est pas toi qui décides de la salle, ce n’est pas dans le contrat. Si t’annules, il y a des pénalités, des 200 000, 300 000 ou 400 000 euros je ne sais plus. Tu ne pourras jamais payer, t’es cuit, t’es à sec, t’es personne. » On pourrait donc avoir une bataille juridique à défaut d’un duel dans une cage…

A post shared by KOPP92i (@boobaofficial) on

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here