MMA – Kamaru Usman entend bien utiliser son influence pour aider au développement du MMA en Afrique.

Kamaru Usman sort d’une nouvelle victoire contre son grand rival Colby Covington à l’UFC 268. Considéré comme le numéro un pound-for-pound, le champion Welterweight veut marquer l’Histoire du sport. Mais ce n’est pas tout. Le Nigérian veut également utiliser son statut pour aider au développement du sport sur le continent africain. Un territoire gorgé de potentiels champions, mais qui souffre toujours d’un manque d’infrastructures.

Comme Israel Adesanya et Francis Ngannou, Kamaru Usman représente fièrement les couleurs de son pays de naissance à chaque arrivée dans l’octogone. 

Dans une récente interview avec Men’s Journal, le « Nigerian Nightmare » a révélé qu’il travaillait sur des projets de développement du MMA en Afrique. 

SUR LE MÊME SUJET :

« Le Nigeria est l’une des nations les plus riches du monde en terme de ressources. Pourtant de nombreuses personnes vivent sans espoir », a déclaré Usman. « Ils ne savent pas ce qu’ils peuvent faire pour changer le cours de leur vie. Lors d’une récente visite, j’ai rencontré de nombreuses personnes, y compris des hauts fonctionnaires, ce qui m’a amené à réfléchir à la manière dont je pouvais contribuer à un changement positif dans ce pays. Récemment, je me suis associé à une société appelée FIVE-FOUR, qui s’occupe de la promotion du MMA au Nigeria. »

« J’espère donner aux gens l’occasion de pratiquer ce sport qui a changé ma vie, tout comme l’émission The Ultimate Fighter a été le début de mon voyage », a poursuivi Usman. « Nous prévoyons d’organiser de grands événements où différentes régions se rencontreront, comme le Nigeria contre le Congo ou l’Afrique du Sud. L’objectif est d’emmener ces athlètes dans le monde entier. »

Kamaru Usman milite également pour que l’UFC organise un évènement massif sur le continent africain. 

Partager cet article

SourceMen's Journal
Crédits photosInstagram Kamaru Usman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.