MMA – Sa domination dans la cage n’a pas que du bon. Aussi, Khamzat Chimaev regrette de ne pas « saigner » davantage dans la cage.

En bon athlète phénomène qu’il est à l’UFC, Khamzat Chimaev dispose de statistiques impressionnantes. Ainsi, l’une des plus éloquentes d’entre elles est la différence entre les coups reçus et les coups donnés. En chiffres, cela représente 127 fois plus de coups donnés par rapport à ceux reçus. Pour un total de 254 coups envoyés, Chimaev n’en a reçu que deux en retour. Pire, il n’a absolument pas été touché lors de ses trois dernières apparitions. Un fait assez effarant lorsque l’on sait que la compétition est censée se corser au fur et à mesure de l’avancée de sa carrière. Si cela semble être une situation enviable pour n’importe quel athlète, « Borz » voit les choses différemment. Aussi, Khamzat Chimaev regrette de ne pas « saigner » davantage dans la cage.

Pour une interview auprès de « TMZ Sports », le Suédo-Tchétchène s’exprime sur ce fait peu commun. Il déclare : « Je me fous des chiffres. J’aime lorsque l’on me frappe au visage. Si je commence à saigner, ce sera plus amusant, plus beau. Ça fait de bons highlights après le duel. J’adore les highlights. Je veux me voir saigner, aller à la guerre. Mais ça n’arrive pas, parce que les gars ne sont pas à mon niveau. Ils ne peuvent pas me frapper. J’espère que quelqu’un pourra me frapper. »

SUR LE MÊME SUJET :

Fidèle à sa réputation, Khamzat affiche énormément d’assurance avant le duel à venir. Cela à tel point qu’il voudrait voir la compétition largement se corser. Gilbert Burns sera-t-il en mesure de lui apporter satisfaction ? La réponse dans la nuit du 9 au 10 avril prochain, lors de l’UFC 273.

Partager cet article

SourceTMZ Sports
Crédits photosInstagram - @khamzat_chimaev

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nemraude

    Encore un peu de patience ! *se frotte les mains*

    Répondre