Kingdom Hearts 3

Après des années à attendre plus ou moins sagement, Kingdom Hearts III de Square Enix est enfin là. Verdict.

Quel début d’année les amis, alors que la saga Resident Evil fait un retour fracassant avec un joli remake de l’opus 2, la saga Kingdom Hearts en fait un encore plus retentissant. Il faut dire qu’au fil des années, la saga a eu le temps de réunir des adeptes quand on pense que tout ceci est né d’une conversation dans un ascenseur lorsque Square Enix partageait un immeuble avec Disney à l’époque. Un des concepts les plus improbables du début des années 2000 est maintenant un incontournable, si ce n’est une des meilleures séries d’action-RPG de tous les temps.

Dans la vie d’un fan de Kingdom Hearts, une des questions les plus difficiles à répondre est : « c’est quoi Kingdom Hearts ? »

Je vais tâcher de résumer les points clés de la saga :
* Un mélange entre les univers de Disney et de Square Enix
* Une mythologie à la Star Wars avec les notions de Lumière, de Ténèbre, du Néant et de l’équilibre entre ces forces
* Un gameplay aussi stratégique que nerveux
* Une bande-son inoubliable avec des mélodies qui se gravent à jamais dans l’esprit du joueur
* Un voyage haut en couleur qui émerveille, les univers Disney sont vivants, dans les combats ça va dans tous les sens et ça explose de partout.
* Une histoire pleine de rebondissements et très compliquée à comprendre, le cerveau tourne dans tous les sens pour résoudre les mystères de la mythologie Kingdom Hearts, le genre de jeu à amener les fans à développer les théories les plus folles sur le jeu Le dernier opus numéroté date de 2005, on est donc 14 ans plus tard…

La galette est poussée dans la console, l’installation est finie, l’âme d’enfant se réveille… Les premières images apparaissent et pu…naise c’est beau ! L’impression d’aller à Disneyland ou d’être dans un univers magique se fait directement sentir. La prise en main a également été améliorée avec un contrôle de la caméra suivant les tendances actuelles.

Le vrai bonheur, et ma plus grosse surprise, est la fluidité du titre. Ayant fait le 0.2 a fragmentary passage, sous-chapitre sur les péripéties d’Aqua dans le monde des ténèbres et sorte de démo pour Kingdom Hearts III puisqu’il utilise le même moteur, je peux assurer que c’est le jour et la nuit. Ça va vite, c’est fluide ça va à 400 à l’heure comme dans les bandes annonces, bravo Square Enix !

Les combats pareils, d’ordinaire ils sont un peu mous en début d’aventure, car notre héros n’a que des attaques de base, mais là il est déjà bien équipé pour faire de sérieux dégâts ! Petit bémol, là où il fallait être plus stratégique et bien gérer ses ressources dans les précédents opus, on peut ici foncer dans le tas et enchaîner les frappes dévastatrices sans jamais être réellement en danger. Sur la durée, cet enchaînement de déluge d’effets et d’explosion perd un petit peu en spectacle, en particulier pour les attaques Disney où l’animation de combat est toujours la même.

Au niveau de l’histoire par contre c’est carrément le bor…zar ! Mais c’est aussi ce qui fait le charme de la série, c’est que petits et grands doivent se torturer les méninges pour rassembler les pièces du puzzle. Il est question de personnes qui reviennent, de doubles maléfiques, d’un plan machiavélique qui était en marche avant même la naissance de notre héros… Je ne ferai pas de spoilers ici, mais je conseille limite de prendre des notes, il y a certains moments où je me suis surpris à me demander « mais attend qu’est ce que je fous là déjà ? ».

À part ça je ne peux que conseiller de se ruer vers cette aventure, bouclez votre ceinture pour un voyage MAGIQUE qui demande quand même un minimum d’une trentaine d’heures en allant le plus vite possible sur la trame principale ! Si vous prenez le temps d’explorer et d’accomplir les objectifs secondaires, la durée de vie explose.

Pour vous donner une idée, Resident Evil 2 est le gros succès de Capcom de ce début d’année, il a battu le lancement de Resident Evil VII, épisode innovant et même jouable en VR. Il a atteint les 3 millions de copies distribuées en quelques jours de lancement. Dans une même fenêtre de temps, Kingdom Hearts III (dispo ici) a atteint les 5 millions de copies distribuées… Toujours pas convaincu ?

May your heart be your guiding key ! (Oui le créateur de KH est un énorme fan de Star Wars)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here