Un KO après une seconde dans un combat sumo

Le duel entre Musashikuni Mamu et Tomisakae Ryutaro a accouché d’un rare KO pour un combat sumo.

Le fameux sport japonais où les KOs sont très rares a vu le duel Musashikuni Mamu (1m85 et 145 kg), Tomisakae Ryutaro (1m68 et 110 kg), mal se terminer pour le dernier nommé.

C’est par un kachi-age, technique où le lutteur plie ses bras et se précipite vers l’avant pour frapper la poitrine ou le menton de l’adversaire, que Mamu a mis celui qui lui rendait 35 kilos, KO.

Une technique qui pourrait rappeler le MMA. On se souvient ainsi qu’Emmanuel Yarbrough s’était essayé aux arts martiaux mixtes pour un bilan de 1-2. Plus récemment, le lutteur sumo Baruto Kaito s’est lancé dans le MMA. Signé au Rizin, il surfait sur 3 victoires en autant de combats avant d’être brutalement stoppé par un genou de Cro Cop lors du Rizin World Grand Prix 2016.

Photo By: Hipersuperchannel

Leave A Comment

Your email address will not be published.