Alors certes, les styles et l’éclosion aux yeux du grand public sont différents ; mais il y a quelque chose dans l’année 2017 de Krajinovic qui ressemble fortement à l’année 2012 de Jerzy Janowicz.

En commun : un sacré parcours à Bercy

Tout d’abord, présentons les deux joueurs. L’un est serbe et agréable à voir jouer, l’autre est polonais. Filip Krajinovic est le serbe, encore aujourd’hui 77e mondial, avec un jeu relativement complet. Il se montre sur la grande scène grâce à son magnifique parcours au Masters 1000 de Bercy de cette année. Issu des qualifications, il a perdu en finale après avoir battu deux membres du Top 15 (Querrey et Isner). Jerzy Janowicz est polonais. Aujourd’hui 136e mondial, il a culminé à la 14e place mondiale en 2013. Quelques mois auparavant, lui aussi s’incrustait en finale du Masters de Paris tout en étant issu des qualifications. Janowicz avait réalisé un beau parcours en éliminant trois membres du Top 15 : Cilic, Tipsarevic et Andy Murray. Son arme : son service. Du haut de ses 2 mètres, ne comptez pas sur lui pour voir des rallyes. Si la balle est encore en jeu au bout de quatre frappes, c’est difficile pour lui. Du tennis bim-bam-boum quoi.

https://youtu.be/V4ziTuEnov0

En commun : une année charnière auparavant

Krajinovic a brillé sur le circuit Challenger en 2017. Ce qu’il faut préciser, c’est qu’il a honteusement copié le parcours de Janowicz en 2012.

Jerzy Janowicz a commencé l’année 2012 à la 221e place mondiale. Avec 3 tournois Challengers dans la poche et une finale à Paris-Bercy, le polonais a fini à la 26e place mondiale. L’événement clé de sa saison 2012 était bien évidemment son aventure à Paris Bercy où il atteint la finale, qu’il perd face à Ferrer. Alors 69e mondial, Janowicz passe directement à la 26e place mondiale ! Au total : 62 matchs et 47 victoires sur l’année, soit 75,8% de victoire. Propre.

Filip Krajinovic a commencé l’année 2017 à la 234e place mondiale. L’événement clé de sa saison, comme par hasard : son tournoi à Paris-Bercy. Avec 5 tournois Challengers au compteur et donc, une finale à Paris-Bercy, le serbe se retrouve à la 33e place mondiale. Au total sur cette année (pour l’instant) : 70 matchs pour 53 victoires, soit un ratio de 75,7% de victoire.

75,7% contre 75,8%, wollah que c’est le démon cette statistique ! Si ça, ce n’est pas une preuve que Krajinovic a copié sur Jerzy Janowicz…

Krajinovic en 2012 et Janowicz en 2017

Quitte à pousser la comparaison, regardons l’envers de la gloire. En 2017, Jerzy Janowicz a sombré au classement. Aujourd’hui 136e, le polonais fait ce qu’il peut sur le circuit Challenger. Il a tout de même gagné un Challenger, mais pour ce qu’il produisait en 2012 à l’âge de 21 ans, c’est forcément décevant. En 2012, Krajinovic galérait toujours sur le circuit Challenger, et même sur le circuit Future. Il était cependant passé de la 1400e place mondiale à la 420e place en fin d’année, le tout à l’âge de 20 ans. En bref, entre les deux joueurs : le mojo s’est inversé !

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *