Lionel Messi et l’Albiceleste – « Je t’aime, moi non plus »

Après sa défaite en finale de la Copa America en juin dernier, Messi a annoncé sa retraite internationale. Beaucoup se demandent si celui qui peut légitimement prétendre au titre de meilleur joueur de tous les temps va vraiment laisser derrière lui la tunique de son pays pour de bon. Retour sur les sources et conséquences d’une telle décision.

5 ballons d’or, 4 Ligues des Champions, 8 Liga, 4 Coupes du Roi, 5 Supercoupes d’Espagne, 3 Coupes du monde des clubs, 3 fois meilleur buteur de Liga, 3 fois meilleur passeur… et encore bien d’autres lignes pourraient s’ajouter à ce palmarès. Lionel Messi a gagné tout ce qu’un joueur peut gagner individuellement ou en club et pourtant, mis à part une timide médaille olympique en 2008, son palmarès en sélection reste vierge et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Depuis qu’il l’a rejointe en 2005, l’équipe d’Argentine a participé à 3 finales de Copa America (2007, 2015, 2016) et une finale de Coupe du Monde (2014), soit 3 finales de compétitions majeures perdues en 3 ans… Trop pour la Pulga, qui a décidé de ne plus jouer pour sa sélection. Comme si tout espoir de gagner un jour un titre avait disparu, comme s’il n’avait plus la force porter sa sélection à la victoire. Parce que oui, ceci ne fait pas de doute, toutes ces finales l’Argentine les doit en grande partie à son numéro 10. Souvent décisif, régulièrement buteur, devenant même premier capitaine à 24 ans lors de l’arrivée d’Alejandro Sabella à la tête de l’Albiceleste, il comble le manque d’efficacité de certains de ses partenaires et débloque des matchs décisifs par ses exploits.

Pourtant, si certains le considèrent comme un Dieu, beaucoup de supporters se montrent souvent ingrats à l’égard de la Pulga, lui reprochant de ne pas connaitre le même succès en sélection que l’icône du pays Diego Armando Maradona. La vérité c’est que beaucoup ne lui pardonnent pas son départ très jeune outre-Atlantique, au FC Barcelone. Parti à 13 ans, il a vécu la majeure partie de sa vie en Espagne, et aurait d’ailleurs pu décider de jouer pour la Roja. Mais Messi n’a jamais caché son attachement pour son pays natal, et n’a pas hésité lorsqu’il a dû faire son choix. Il évoque même régulièrement la possibilité de finir sa carrière en Argentine. Faisant ses débuts en sélection dès l’âge de 18 ans lors des matchs de qualification pour la Coupe du Monde 2006, il ne sera que remplaçant durant les phases finales et assistera impuissant sur le banc à la défaite de son pays en quart de finales face à l’Allemagne. Un an plus tard, il atteint la finale de la Copa America mais voit ses espoirs balayés (3-0) par un Brésil largement supérieur. Les prestations en dents de scie de Messi frustrent les supporters et ils subiront une nouvelle désillusion en 2010, éliminés une nouvelle fois en quart de finale par l’Allemagne, puis encore une fois en 2014 lorsque Mario Gotze arrachera en prolongation le trophée de Champion du Monde à l’Argentine. Et enfin, double défaite face au Chili en finale de Copa America 2015 et 2016. Toujours si près du but, l’Argentine semble incapable de vaincre ses « chats noirs » que sont le Chili et l’Allemagne, et pourtant depuis des années l’Albiceleste fait partie des favoris à chaque compétition notamment grâce à la présence de Messi mais aussi d’autres grands noms comme Aguero, Di Maria ou encore Mascherano et d’autres.

Alors, pourquoi quitter la sélection ? Il est clair que lorsqu’il a annoncé sa retraite internationale, le joueur était sous le choc, abattu et envahi par la culpabilité d’avoir raté le tir au but décisif en finale, peut-être le plus important de sa carrière. Peut-on espérer un retour ? Comme Zidane en 2006, il est possible – voir probable – que la Pulga revienne finalement jouer pour sa sélection. Le nouveau sélectionneur, Edgardo Bauza a même déclaré être « optimiste » à ce sujet. Tout un peuple le réclame, de l’impitoyable Diego Maradona qui a pour une fois mis de côté les critiques pour le supplier de revenir « Messi doit rester en sélection, il faut qu’il reste ! (…) Il doit aller en Russie pour être champion du monde », jusqu’au Président Argentin lui-même qui a personnellement appelé la Pulga pour le convaincre de revenir. Depuis sa déclaration, Messi n’a pas repris la parole à ce sujet et comme prévu depuis plusieurs mois il ne participera pas aux Jeux Olympiques de Rio.

Une chose est sûre, si Lionel Messi veut réellement prétendre au titre de meilleur joueur de tous les temps, il doit ramener un trophée à son pays et donc participer au mondial 2018 en Russie, car pendant ce temps Cristiano Ronaldo et le Portugal ont raflé l’Euro 2016, contre toute attente. Il est indéniable que la Pulga a révolutionné le Football avec son style unique, ses dribbles foudroyants et son touché de balle magique, mais Maradona, Pelé, Zidane, tous ont remporté au moins un titre majeur en sélection. En abandonnant, Messi laisserait à sa carrière un goût d’inachevé. Reste à espérer pour lui et pour tous les amoureux du ballon rond que l’homme aux 5 ballons d’or reviendra sur sa décision et acceptera de porter à nouveau le mythique maillot rayé argentin… Affaire à suivre.

Par Tim

La Sueur

lasueur.com, votre média sportif et culturel.
Photo By: Paul Gilham/Getty Images

Leave A Comment

Your email address will not be published.