Lionel Messi et l’Argentine – Les raisons d’un échec

Retour sur la dernière campagne continentale de Lionel Messi sous le maillot de l’Albiceleste, un échec, une nouvelle fois pour le génie argentin.

3 finales d’affilée, 3 défaites

Dans la nuit de dimanche à lundi, la Copa America avait droit à sa grande finale, un match de gala et remake de l’an dernier entre le Chili et l’Argentine. Pour la 100e édition de la plus prestigieuse compétition sud-américaine, Messi qui restait sur deux échecs consécutifs en Finale de Coupe du Monde 2014 et Finale de Copa America 2015, se devait de frapper un grand coup. Impérial pendant toute la compétition, le quintuple ballon d’or s’est troué au plus mauvais moment.

Capitaine de sa sélection, c’est lui qui commença la séance de tir au but. Un penalty envoyé dans les nuages pour la légende qui sera synonyme de nouvelle défaite en finale, la quatrième en tout avec l’Argentine, la troisième d’affilée. Complètement brisé et dévasté par ce nouvel échec, il annoncera dans la foulée sa retraite internationale à 29 ans seulement. « La sélection, c’est fini pour moi, c’est la quatrième finale que je perds, la troisième de suite ».

Avec cinq buts lors de cette Copa America, il en aura profité pour devenir le meilleur buteur de l’histoire de sa sélection avec 55 soit un de plus que Gabriel Batistuta. Il quitte donc la sélection avec 112 capes et clôt une histoire commencée en août 2005. Seul trophée pour lui, les Jeux Olympiques 2008 (pas considérés comme tournoi majeur et pas avec l’équipe A).

Barcelone, Argentine, des contextes différents

Avec le FC Barcelone, Messi a tout gagné. Protégé dès ses débuts chez les Catalans, il évoluera d’abord dans l’ombre d’un autre magicien, Ronaldinho, pour finalement prendre définitivement les reines du club en 2009. Entouré comme jamais depuis ses débuts professionnels avec des joueurs comme Xavi, Iniesta, Puyol, Henry, Eto’o ou Suarez aujourd’hui, il n’a jamais eu ce supporting cast en sélection. L’Argentine n’ayant rien remporté depuis 1993, elle a toujours vu en lui le sauveur d’une nation. Si cette pression fut trop lourde pour ces frêles épaules à ses débuts, il semblait en avoir pris la mesure. La finale 2014 contre l’Allemagne confirmait cette montée en puissance. Malheureusement Neuer et Götze en décideront autrement…Il repartira tout de même avec le Trophée de meilleur joueur du tournoi. 2015 et 2016 se solderont par deux échecs en Finales, deux échecs pour Messi, mais également pour ses coéquipiers. Au Barça, quand le lutin ne peut affoler les compteurs, Neymar et Suarez sont là pour prendre le relais. Avec l’Argentine, Aguero aura été décevant tout comme Higuain…

Lionel Messi et l’Argentine – Les raisons d’un échec

Et maintenant ?

Contrairement à Maradona (il fallait en parler), Messi ne réussira donc pas à emmener son pays au sommet de la hiérarchie mondiale. Il semble même qu’Aguero et Mascherano quittent le navire… L’Argentine devra donc se reconstruire dans les grandes lignes pour repartir pour de bon.

Lassé par les échecs, il quitte donc sa sélection pour se consacrer pleinement au FC Barcelone avec lequel il est, chaque saison, favori pour remporter la ligue des Champions.

Triste sortie pour celui qui nous régale chaque week-end avec les Blaugranas.

Par G

Photo By: @SquawkaNews
2 Discussions on
“Lionel Messi et l’Argentine – Les raisons d’un échec”

Leave A Comment

Your email address will not be published.