Marathons de Barkley – la course la plus hardcore au monde

Le week-end dernier se tenait la nouvelle édition des Marathons de Barkley. Personne n’a terminé la course en 2018.

Depuis 1986, les Marathons de Barkley n’ont connu que 15 finishers. La course a été terminée 18 fois seulement depuis sa création. Le record date de 2012, seules éditions avec 3 finishers. Celui-ci est détenu par Brett Maune (2 fois finisher), en 52 heures, 3 minutes et 8 secondes. Le principe de cette épreuve ? 160km de course sur 18 000 mètres de dénivelé à compléter en moins de 60 heures. Bref, pas le temps pour le camping.

Dans le parc d’État de Frozen Head dans le Tennessee, c’est une véritable ode au dépassement de soi. Pour l’édition 2018, la difficulté de la course a eu raison des âmes les plus valeureuses. Si personne n’a terminé la course en 2018, personne n’a atteint le troisième tour (chaque tour fait 20 miles, donc 5 tours en tout). Gary Cantrell, le directeur de la course et son créateur a réagi après l’événement : « Parfois, la Barkley gagne. La course a commencé samedi matin. Nous devrions toujours courir en ce moment, mais ils ne pouvaient pas battre les montagnes. »

Pour ceux que le sujet intéresse, on vous conseille chaudement le documentaire « The Barkley Marathons: The Race That Eats Its Young ». Seuls 40 runners peuvent s’inscrire suite à un système bien particulier, comprenant notamment des frais de 1.60 dollar. Vous devrez ainsi donner une plaque d’immatriculation à Cantrell en plus de la somme précédemment mentionnée. Enfin, vous devrez rédiger un essai sur la question suivante : « pourquoi devrais-je faire la Barkley ? » En 2018, 1500 personnes avaient complété le processus d’inscription. Quand on vous parlait de volonté de dépassement de soi, ce n’est que ça. En effet, les finishers ou vainqueurs ne reçoivent pas d’argent.

Photo By: Bloor Street Culture Corridor

Leave A Comment

Your email address will not be published.