Mathieu Kassovitz et Vin Diesel : histoire d’un clash

L’histoire se passe lors du tournage du tristement célèbre Babylon AD réalisé par Mathieu Kassovitz et avec Vin Diesel en acteur principal.

Sur le papier, le film français est très prometteur. Avec Babylon AD, la France tient peut-être son nouveau grand film de Science Fiction. Mathieu Kassovitz à la réalisation, gros casting (Diesel, Depardieu, Rampling, Lambert Wilson, Michelle Yeoh) et budget de 70 millions de dollars, bref ça promet.

Malheureusement pour le film et pour Kassovitz, le tournage est une catastrophe. Tout commence déjà avec le développement du projet. Kassovitz souhaite alors que Vincent Cassel occupe le rôle de Cornelius Toorop. Le film étant financé par la 20th Century Fox, celle-ci impose au français Vin Diesel pour le rôle principal. Si la collaboration débute normalement, un épisode fera tout basculer. Le chorégraphe de combat Alain Figlarz racontait cette anecdote à Illimité. Alors qu’il prépare les combats en République Tchèque, Vin Diesel arrive à une répétition avec 3h de retard. Kassovitz s’énerve et l’américain retourne voir ses avocats aux États-Unis. Désormais, la superstar ne fera pas plus que ce qui est prévu dans son contrat : 8h de travail par jour avec 5h30 de maquillage inclus. Ce sera donc 2h30 de tournage pas plus…

Sur le tournage, l’américain cherchera ensuite à éjecter le frenchie. Le studio et les producteurs ne soutiendront pas non plus le réalisateur, toujours très marqué par cet épisode au micro d’AMC : « Quand ton producteur te lâche, quand ta star te lâche et ne se pointe jamais sur le plateau, ou alors avec six heures de retard, quand les financiers te lâchent… ». À sa sortie, Babylon AD sera démonté par la critique (6% sur Rotten Tomatoes), fera un bide au box-office et le réalisateur sera vu comme le coupable idéal. Habitué aux « Yes Men », Hollywood découvrait avec Kassovitz un réalisateur qui voulait imposer ses idées. Dans l’incapacité de faire cela sur le film SF, il donne sa version des faits chaque fois qu’il le peut. Depuis Babylon AD, Kassovitz n’a plus retravaillé avec un studio US et Vin Diesel n’a jamais été aussi bankable (Gardiens de la Galaxie, Fast 8).

« Vin Diesel est une pompe à vélo. Une baudruche pleine de vent » – Mathieu Kassovitz

« Je ne suis pas homophobe, mais je peux te dire que Vin Diesel, c’est un petit pédé (sic). Si tu as un problème avec lui, tu peux aller le provoquer, tu ne risques rien, le mec n’est capable de rien. Vin Diesel regarde ses films et se trouve extrêmement bon tireur d’élite, extrêmement bon parachutiste, et il y croit. Il pense que c’est lui qui conduit les voitures dans les cascades de ses films. Il se regarde sur l’écran (il mime le geste)… et il s’embrasse les biceps. Comme pourrait le dire Joey Starr, Vin Diesel, c’est une pompe à vélo. » – Mathieu Kassovitz pour So Film

Le documentaire Fucking Kassovitz, réalisé par François-Régis Jeanne en 2011, était même sorti pour montrer toutes les difficultés rencontrées par le réalisateur français lors du tournage de Babylon AD.

Photo By: 20th Century Fox

Leave A Comment

Your email address will not be published.