fast-and-furious-8-trailer

Intitulé The Fate of the Furious, Fast and Furious 8 se dévoile dans un premier trailer avec Vin Diesel et Charlize Theron en petite nouvelle.

On ne les arrête plus. Après 7 épisodes, la saga Fast an Furious revient pour un 8e film. Toujours avec Vin Diesel, la franchise la plus rapide d’Hollywood accueille pour ce nouveau chapitre intitulé « The Fate of the Furious », l’actrice sud-africaine Charlize Theron.

Cette nuit, un premier trailer a été dévoilé et force est de constater que c’est toujours aussi impressionnant avec comme d’habitude courses poursuites et explosions à foison.

Pour ce 8e volet de Fast and Furious, Dom et Letty sont en lune de miel alors que Brian et Mia se sont rangés et que le reste de l’équipe a été disculpé, la bande de globetrotteurs a donc retrouvé un semblant de vie normale. Mais quand une mystérieuse femme (Charlize Theron) entraîne Dom dans le monde de la criminalité, ce dernier ne pourra éviter de trahir ses proches qui vont faire face à des épreuves qu’ils n’avaient jamais rencontrées jusqu’alors.

Pour ce nouvel épisode réalisé cette fois-ci par F.Gary Gray (NWA: Straight Outta Compton, Braquage à l’italienne), on ira cette fois-ci à Cuba, New York et même en mer Arctique. Dwayne Johnson, Jason Statham, Michelle Rodriguez, Tyrese Gibson, Chris « Ludacris » Bridges, Nathalie Emmanuel, Elsa Pataky et Kurt Russell seront toujours de la partie tout comme (bien évidemment) Vin Diesel qui va avoir une année 2017 très chargée avec xXx 3 notamment. Parmi les petits nouveaux, outre Charlize Theron, Helen Mirren (vu récemment dans Dalton Trumbo)  et Scott Eastwood (le fils de Clint) rejoignent les conducteurs les plus furieux de la planète. Un casting de plus en plus impressionnant au fil des années.

Très efficace, cette franchise qui avait engrangé 1 milliard de $ en 2015 avec le 7e épisode revient donc pour notre plus grand plaisir. Pour nous français, il faudra patienter jusqu’au 12 avril 2017.

3 Commentaires

  1. […] Sur le tournage, l’américain cherchera ensuite à éjecter le frenchie. Le studio et les producteurs ne soutiendront pas non plus le réalisateur, toujours très marqué par cet épisode au micro d’AMC : « Quand ton producteur te lâche, quand ta star te lâche et ne se pointe jamais sur le plateau, ou alors avec six heures de retard, quand les financiers te lâchent… ». À sa sortie, Babylon AD sera démonté par la critique (6% sur Rotten Tomatoes), fera un bide au box-office et le réalisateur sera vu comme le coupable idéal. Habitué aux « Yes Men », Hollywood découvrait avec Kassovitz un réalisateur qui voulait imposer ses idées. Dans l’incapacité de faire cela sur le film SF, il donne sa version des faits chaque fois qu’il le peut. Depuis Babylon AD, Kassovitz n’a plus retravaillé avec un studio US et Vin Diesel n’a jamais été aussi bankable (Gardiens de la Galaxie, Fast 8). […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here