Mr Wolff – Un très bon Ben Affleck en comptable badass

Porté par un excellent Ben Affleck, Mr Wolff s’impose comme le film d’action de l’automne dans la lignée de John Wick ou The Equalizer.

Avec des trailers très prometteurs, on attendait de pied ferme Mr. Wolff (NDLA : The Accountant en VO). Après Gone Girl et Batman, le film devait confirmer le retour de Ben Affleck au premier plan. C’est chose faite.

Le pitch : L’histoire de Christian Wolff, un expert-comptable dans le civil pour sa propre entreprise ZZZ Accounting et qui travaille en réalité pour les plus grands criminels de la planète. On suit ainsi un Ben Affleck en autiste génie des mathématiques qui se retrouve très vite être la cible du Ministère des Finances. Pour éviter de se faire plus remarquer qu’il ne faut, il accepte un job pour une entreprise plus classique Living Robotics. Dana Cummings (Anna Kendrick), la comptable de l’entreprise a découvert les irrégularités financières….

À noter que le scénario de Mr Wolff faisait partie de la Black List de 2011. La Black List recense les scénarios les plus appréciés, mais pas encore produits par un studio. Les créateurs insistent sur le fait que la liste indique les scénarios les plus aimés et non les meilleurs.

Si la réalisation de Mr Wolff ne brille pas vraiment par son originalité, l’ensemble est parfaitement orchestré pour nous offrir une très bonne surprise dans la lignée de derniers héros badass du moment. À la croisée des John Wick et Equalizer, Christian Wolff est le nouveau taiseux d’Hollywood. Au-delà de ses talents de combattants, on découvre, à grands coups de flashbacks plutôt bien sentis toute l’enfance de notre héros et l’origine de sa double-vie pour le moins incongrue.

En comptable badass, Affleck qui a pour le coup gardé sa carrure imposante de Bruce Wayne est très convaincant. Aussi à l’aise avec un fusil sniper que ridicule face à n’importe quelle émotion humaine, Mr. Wolff est finalement très attachant. Pour ce genre de film, après un héros emblématique, il faut bien évidemment un méchant réussi : celui-ci sera Jon Bernthal, comme toujours impeccable. Moins bouillonnant que le Punisher dans Daredevil, son personnage de tueurs à gages déborde de fureur. Le duel entre « Le Comptable » et « L’Assassin » ne vous laissera pas indifférent….

Les différents retournements de situation et les rebondissements se révèlent très captivants malgré leur apparente grossièreté. Il est facile de dire que les poules ont des dents, moins de nous le faire croire. Mention spéciale pour les quelques touches d’humour placées ici et là, comme rarement dans les thrillers, elles font mouche à chaque fois.

Niveau casting, Mr Wolff fait très fort et c’est sans doute pourquoi le film séduit autant. Avec Ben Affleck dans le rôle-titre, Anna Kendrick (Pitch Perfect), J. K. Simmons (Whiplash), Jon Bernthal (The Walking Dead, Daredevil) ou encore Jeffrey Tambor (Transparent). Si ces noms ne sont pas clinquants, il s’agit pour tous d’acteurs mythiques de série ou films particulièrement réussis ! Un casting travaillé qui ne fait que plus nous plonger dans la captivante intrigue.

Si Mr Wolff n’est pas parfait notamment sur toute la partie financière de l’intrigue très opaque, la rendu est très convaincant. Après le four Jane Got a Gun, Gavin O’Connor rebondit de la meilleure des manières. Succès au box-office US, Mr Wolff permet à Ben Affleck de revenir en tant que superstar à Hollywood, une suite serait d’ailleurs à l’étude. Que Daredevil semble loin…

Date de sortie 1 novembre 2016 (2h 10min)
De Gavin O’Connor
Avec Ben Affleck, Anna Kendrick, J.K. Simmons

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.

Leave A Comment

Your email address will not be published.