Muhammad Mokaev

Lors des championnats du monde amateurs de MMA, Muhammad Mokaev a défendu son titre de champion du monde Junior avec succès. Il cimente son statut d’espoir de la discipline.

Arrivé dans la peau du favori, Muhammad Mokaev a assumé pour devenir double champion du monde amateur chez les juniors (de 18 à 20 ans). Né au Daghestan et défendant les couleurs du Royaume-Uni, celui que l’on surnomme le Punisher a l’étiquette de prospect mondial depuis un moment. Présentant un bilan impeccable de 21-0 chez les amateurs, le lutteur est depuis 2015 sur le circuit. Déjà star, il sait très bien que son passage attendu chez les professionnels se rapproche, mais préfère continuer à engranger de l’expérience chez les amateurs. Comme il l’a dit en marge de son doublé, Mokaev arrivera chez les pros après une offre suffisamment intéressante. En attendant qu’elle arrive, l’ancien membre de l’équipe de Grande-Bretagne de lutte va continuer à terroriser la concurrence.

« Les gens s’ennuient maintenant et veulent que je sois professionnel, mais je veux être trois fois champion du monde. J’en ai déjà gagné deux, mais j’en veux trois ou quatre et je continue à progresser. Les championnats du monde sont les tests les plus importants pour moi, ça a montré que je pouvais survivre. Les gens m’ont envoyé au tapis, pris en clé de bras, mais pour me finir, tu dois me casser le bras, m’étrangler pour m’endormir ou me mettre KO complètement. » a dit Mokaev au Sun

Mancunien depuis ses 12 ans, il pourrait bien être l’héritier de Michael Bisping au plus haut niveau. En finale des mondiaux bantamweights, il a retrouvé son grand rival, le Japonais Reo Yamaguchi, pour une trilogie attendue. Pour la troisième fois, en trois finales, c’est bien Mokaev qui a imposé sa loi. Également âgé de 19 ans, Yamaguchi est lui à 13-4 chez les amateurs. La rivalité pourrait bien se poursuivre chez les professionnels… là où le Japonais aura plus d’armes à sa disposition (coudes, genoux à la tête notamment). Malheureusement pour lui, c’est un Mokaev qui s’entraîne actuellement au Tiger Muay Thai pour parfaire son striking qui l’attendra…

« Je suis pas venu ici, après avoir passé six ou sept heures d’avion pour abandonner. Même si tu me casses le bras, je n’abandonnerai pas. » – a expliqué Mokaev

On avait suivi Axel Sola, le numéro 1 mondial du pound for pound amateur lors des Mondiaux à Bahrain, voici son combat :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here