Lonzo Ball New Orleans Pelicans

Après une expérience plus que mitigée sous les maillots des Lakers de Los Angeles, Lonzo Ball se prépare à jouer sa première saison NBA avec les Pelicans, en Nouvelle-Orléans. Une nouvelle aventure qui intrigue tous les amateurs de la balle orange et qui peut laisser penser que Lonzo Ball est de retour aux affaires.

Lonzo Ball arrive donc à New Orleans pour relancer une carrière en perte de vitesse. Après une saison rookie prometteuse, bien que décevante au shoot, Lonzo a réalisé une piètre saison de sophomore avec les Lakers. Résultat, des statistiques en perdition, un pourcentage au tir famélique et une hype qui se transforme petit à petit en déception. Finalement, c’est le 6 juillet 2019 que le verdict tombe. L’aîné de la fratrie Ball fait partie du trade amenant la star Anthony Davis à LA. Il pose alors ses valises dans une nouvelle ville et débarque en Nouvelle-Orléans avec lui plusieurs ex-joueurs des Lakers. Accompagné de Brandon Ingram et Josh Hart dans ce nouveau chapitre, le jeune meneur de 21 ans ne débarque pas complètement dans l’inconnu. Pour de nombreuses raisons, je pense même que Lonzo Ball peut complètement se relancer chez les Pelicans.

Premièrement, le natif de Anaheim, en Californie, évoluera dans un cadre bien plus sain que celui dans lequel il évoluait jusqu’ici, aux Lakers. On le sait, le jeune homme est sous le feu des projecteurs depuis qu’il est en High School de Chino Hills, effectué dans les alentours de LA. Puis, le plus grand fils de Lavar a réalisé une superbe saison de Freshman avec UCLA et les planètes se sont même alignées pour que les Lakers le sélectionnent en seconde position de la Draft 2017. La pression médiatique et la hype entourant le joueur et son histoire étaient déjà immenses. Ajoutez à cela un père comme Lavar Ball et vous obtenez vite un cadre peu vivable pour Lonzo. Cette pression a eu raison de son basket et son départ de la ville des anges ne peut lui être que bénéfique. En jouant à New Orleans, l’ex-meneur des Lakers aura moins de pression, notamment celle liée à son père et à la ville de Los Angeles. Le meneur de jeu pourra se développer plus sainement dans un cadre qui risque bien de lui convenir.

Ensuite, l’effectif des New Orleans Pelicans est très jeune. Avec des joueurs comme Ingram, Hart, Zion Williamson, Nickeil Alexander-Walker ou autre Jaxson Hayes, Lonzo Ball ne sera pas le seul à devoir se développer et grandir. Avec des aînés comme Jrue Holiday ou JJ Reddick pour encadrer les jeunes, on voit bien un bel élan de jeunesse prendre ses quartiers en Nouvelle-Orléans. Cela peut largement aider le plus grand des frères Ball. L’équipe va grandir et lui avec. De plus, due à cet effectif très jeune, la pression liée aux résultats ne sera pas immense lors de cette saison 2019-2020 et les jeunes auront le cadre parfait pour développer une cohésion et créer quelque chose aux Pelicans.

De plus, Lonzo aura de toute façon du temps de jeu dans cette équipe de Nouvelle-Orléans. Que ce soit en temps que titulaire, au côté de Jrue Holiday, ou en temps que leader de la second unit, Lonzo reste Lonzo et obtiendra de toute façon un temps de jeu plus que décent. Je m’explique. Même s’il n’a, pour l’instant, aucune constance au shoot, Lonzo reste un excellent joueur. Son shoot à l’air d’avoir, au moins un peu, progressé cet été. De toute façon, le meneur de jeu peut difficilement faire pire que les saisons passées.

Du coup, il suffit que Lonzo reprenne un peu de confiance pour que son pourcentage remonte drastiquement et cela se reflétera obligatoirement sur ses stats. Même s’il ne deviendra jamais un tireur d’élite, il peut devenir, tout au moins, un meneur respectable au shoot et contribuer, à moindre échelle, au scoring. Pour ce qui est de ses points forts, Lonzo est un superbe défenseur et comprend le jeu à merveille. Doté d’un QI Basket au-dessus de la moyenne, il voit tout avant les autres joueurs présents sur le terrain, a toujours un petit temps d’avance. Cela lui permet d’exceller en défense et à la passe, notamment.

Pour mener le jeu, cette vision et ce talent à la passe l’aident grandement. En plus, Lonzo peut aisément prendre plus de 5 rebonds et sa grande taille pour un meneur l’aide aussi bien en défense qu’au rebond. Si l’on ajoute à sa défense et à sa qualité de passe un tir correct, Lonzo peut devenir très dangereux, et ce, des deux côtés du terrain. Par ailleurs, un excellent défenseur qui contribue bien en attaque, cela ne vous rappelle rien ? Moi, si ! Cela me rappelle évidemment Jrue Holiday, son nouveau coéquipier aux Pelicans. Jrue peut clairement devenir le mentor de Lonzo et sera là pour l’aider dans son développement. Lonzo ferait plutôt bien de s’inspirer du All-Star 2013 pour continuer à progresser et même pour passer un nouveau palier. https://twitter.com/PelicansNBA/status/1186315704410234880

Pour finir, son association avec Zion Williamson est très excitante pour tous les fans du jeu. Le duo “Zionzo” a tout pour devenir iconique. Avec Lonzo à la passe et Zion à la conclusion du alley-oop, on fantasme déjà et on a même eu le droit à quelques prémisses en pré-saison. S’ils s’entendent en dehors, mais surtout sur le terrain, les deux jeunes joueurs peuvent créer quelque chose de très spéciale. Deux immenses hypes misent ensemble qui peuvent créer un duo tout bonnement énorme. Il n’y a plus qu’à espérer que la mayonnaise prenne entre les deux phénomènes et que Zion revienne de cette blessure au genou.

C’est désormais à Lonzo de faire le boulot  pour prouver aux haters qu’il peut être le joueur que beaucoup attendent. Dans tous les cas, je vous conseille de garder un oeil attentif sur la saison 2019-2020 de Lonzo Ball. Il y de grandes chances que le nouveau meneur des Pelicans soit de retour aux affaires.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here