Toujours dominante malgré les scandales, la NFL voit arriver derrière elle la NBA. Aux États-Unis, le basket-ball est en progrès alors que le football recule.

On le sait, depuis quelque temps, les joueurs NFL grondent contre leurs salaires jugés trop bas. Non garantis à quelques exceptions près, il est vrai que ces salaires font pâle figure face à la NBA. Pour la saison 2018-2019, et selon Basketball Reference, le salaire moyen en NBA est de 7.5 millions de dollars ! Le salary cap est de 99 millions de dollars, à partager entre 15 joueurs maximum par franchise. En NFL, le salaire moyen est évalué à 1.9 million de dollars en août 2018 par Worlds Sports Network. Pour la saison à venir, le salary cap est à 177.2 millions, à partager entre 53 joueurs. On comprend tout de suite où est la différence dans les montants des salaires…

En NFL, la saison régulière voit chaque équipe jouer 16 matchs. En NBA, cela est bien plus intense avec 82 matchs ! Le week-end est donc le terrain de jeu du football américain alors que la ligue de basket-ball ne s’arrête jamais. La NFL a tout de fait générer 14 millions de revenus la saison passée. De son côté, la NBA était à 7.4 millions de dollars. Les droits télé sont évidemment la clé dans cette impressionnante différence. Toutefois, concernant le sponsoring, la NBA revient sur sa concurrente. En sponsoring, il a ainsi généré 1.12 milliard de revenue. La NFL est de son côté à 1.32 milliard. Cela s’explique notamment par la concentration de la NFL sur le marché US… au contraire du basket-ball qui se développe mondialement et notamment en Asie.

Dans son classement annuel des équipes les mieux valorisées, Forbes a fait la part belle aux ligues américaines. Devant le Real Madrid et Manchester United, les Dallas Cowboys sont ainsi l’équipe à la plus haute valeur (4.8 milliards). Dans le top 10 mondial, 4 franchises NFL sont présentes (1, 6, 8, 10e place). Les New York Knicks sont les premiers à apparaître en NBA, avec une 7e place (3.6 milliards). 3 franchises de la ligue de basket-ball sont présentes dans le top 10 mondial (7, 8 et 10e place). Toujours selon Forbes et c’est une première dans l’histoire de la NBA, les 30 franchises dépassent ou atteignent le milliard de dollars en valorisation. Les Pelicans sont bons derniers avec 1 milliard de dollars. En NFL, ce sont les Buffalo Bills qui ferment la marche en 32e position des franchises avec 1.6 milliard. Aussi bien en NFL qu’en NBA, la valeur des équipes augmente au fil des ans. Cependant, c’est bien la NBA qui a la croissance la plus forte.

N’hésitez pas à nous suivre sur Instagram ici, ça nous permet d’avancer !

Du côté des audiences, la donne est différente. Si le football américain domine toujours, les parts de marché s’effritent année après année. La violence du sport et les multiples polémiques y sont pour beaucoup. Pour 2017-2018, la NBA a enregistré une hausse de 8% par rapport à la saison précédente dans les matchs diffusés nationalement aux US. La moyenne est de 1.28 million de téléspectateurs. En NFL, la baisse a été de 9.7% entre 2016 et 2017 ! Toutefois, la ligue compte une gigantesque avance avec 16.5 millions de téléspectateurs en moyenne pour les matchs diffusés à l’échelle nationale. Le Super Bowl reste aussi l’immanquable événement sportif de l’année. Lors du dernier Super Bowl, ce sont 103.4 millions de téléspectateurs qui ont suivi l’événement. Les dernières finales NBA ont attiré au maximum 18.5 millions de téléspectateurs, lors du game 3. Oui, la NFL recule, mais son avance est encore immense.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *