Les Patriots arrachent la victoire et Brady rejoint Manning et Favre

On aurait déjà dû comprendre il y a de ça quelques années que l’histoire serait encore longue. Pourtant à chaque intersaison NFL on se prend à rêver de cette fameuse nouvelle qui peut tomber à tout moment et changer à jamais le paysage du football américain. Et à chaque fois, on est déçu : non, Tom Brady ne prend pas sa retraite et continuera d’évoluer sous les couleurs des Patriots de la Nouvelle-Angleterre la saison prochaine…

Et c’est un fervent supporter des Pats qui en parle. Car oui, il y a ici quelque chose de frustrant. La carrière du G.O.A.T (Greatest of all time = le meilleur de tous les temps) Tom Brady aurait dû se terminer après la victoire contre les Falcons d’Atlanta au Superbowl 2017 : le match fut fabuleux ainsi que la prestation de celui qu’on surnomme TB12, au-delà des superlatifs. Un comeback de 25 points et une victoire en prolongation alors qu’on prononçait déjà la fin de l’ère Patriots ? Inimaginable au regard la physionomie du match. Et pourtant ils l’ont fait. Ce soir-là Tom Brady a mis tout le monde d’accord et a enterré à jamais le scandale qui avait éclaboussé sa carrière une année auparavant, celui du Deflategate.

Beaucoup ont cru au clap de fin du maestro qui leur avait réservé sa meilleure partition, mais c’était sans compter sur l’appétit insatiable de notre homme. « Mon but c’est de jouer jusqu’à 45 ans » … Mais on n’a pas envie d’y croire nous ! L’histoire lui donnera même tort puisque l’année suivant son titre face aux Falcons, il est défait en finale par les Eagles d’un Nick Foles sorti de sa boîte de remplaçant : une spéciale Philadelphie il paraît.

En bon compétiteur on savait que Brady ne partirait pas à la retraite sur une défaite, alors la saison 2018-2019 fut d’une banalité effrayante pour ces Patriots qui filent une nouvelle fois en finale. Au terme d’un match ennuyeux face aux jeunes Rams de Los Angeles, Brady finit une nouvelle fois par gagner une bague de champion : la sixième en neuf participations (record absolu) au Superbowl.

Il peut assurément partir la tête haute, son palmarès unique faisant de lui le joueur le plus titré de l’histoire du football américain. Mais c’était sans compter sur de nouveaux rebondissements dont lui seul a le secret. Et c’est au début du mois d’août 2019, à l’aube de ses 42 ans, que la nouvelle tombe : Brady resigne pour deux (voir trois) ans avec les Patriots et touchera 23 millions de dollars la saison suivante.

Un sentiment bizarre me parcourt alors : c’est d’abord une immense joie de voir le tandem Tom Brady-Bill Belichick pour une nouvelle saison NFL et je l’espère un nouveau titre. Mais cela fait aussi un peu froid dans le dos de voir un homme de 42 ans sur un terrain de football américain où les contacts se font de plus en plus violents et les blessures de plus en plus graves.

Sur une période de 10 ans, plus de 30 000 blessures ont été recensées par la ligue. Un nombre édifiant qui ne va pas en s’améliorant. Mais il y a aussi les cas de traumatismes cérébraux qui touchent les anciens joueurs, en particulier les quarterbacks qui sont la cible privilégiée de la défense adverse. TB12 est assurément au courant de tous ces chiffres, lui le fin stratège, espérons tout de même qu’il ne soit pas touché par une blessure avant son hypothétique et médiatique fin de carrière.

Finalement, quoi que je puisse penser, c’est bien Brady qui prend ses décisions et je serais évidemment devant le Superbowl s’il parvient à s’y qualifier. Mais je crois surtout que quand on a atteint un tel niveau de pratique dans un sport, on a assurément le droit de choisir sa sortie.

JB

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here