OGC Nice, ce surprenant champion d’automne

Nous voilà arrivés à la mi-saison de Ligue 1. C’est pour nous l’occasion de focus sur le surprenant champion d’automne : l’OGC Nice !

Nice déjoue tous les pronostics

Nice en tête devance Monaco de 2 points et le PSG de 5. Qui l’aurait cru en début de saison ! Pas un seul site de paris sportif ou commentateur sportif ne prévoyait un tel scénario. Bien au contraire, suite au départ de Ben Arfa qui avait régalé lors de la dernière saison sur la côte niçoise et permis aux azuréens de prendre la 4ème place et de se qualifier au passage pour la Ligue Europa, on se disait que le club allait retourner dans le ventre mou du championnat comme c’était son habitude ses dernières années. Que nenni ! Le départ du joueur vedette et l’arrivé d’un nouvel entraîneur n’ont en rien entamé la soif de conquête du club.

Nice possède la 3ème meilleure attaque du championnat (à égalité avec Lyon) avec 34 buts marqués juste derrière le PSG (38) et Monaco en tête avec 56 réalisations. Les Niçois possèdent la meilleure défense avec 13 buts encaissés, devant le PSG (15) et Saint-Etienne (16) qui complètent le podium.

L’arrivée de Mario Balotelli au sein de l’effectif a aussi contribué aux bonnes prestations du club. Les « spécialistes » étaient plus ou moins sceptiques lors de l’arrivée de l’attaquant italien plutôt imprévisible et au caractère bien trempé. Et pourtant, il semble que la mayonnaise ait bien pris, et que le coach Lucien Favre ait su dompter l’ego de la star pour le mettre au service du collectif. Preuve en est les 8 buts marqués en 9 matches par l’ex-international de la Squadra Azzura.

En plus de dompter la « bête », on peut tirer son coup de chapeau à Lucien Favre, le technicien suisse, qui a démontré que sa réputation n’était pas usurpée. Avec Wylan Cyprien, arrivé de Lens, et Jean-Michel Seri en milieux de terrain, ainsi que le Brésilien Dante en provenance de Wolfsburg, il a donné à l’équipe une bonne ossature défensive. En attaque, la révélation a été Alassane Pléa qui s’est montré très adroit face aux buts.

Est-ce que Nice sera capable de garder son statut de champion d’automne et continuer à faire la course en tête jusqu’au bout du championnat ?

Rien n’est écrit d’avance et tout est possible. On l’a vu lors de la dernière saison de Premier League avec le sacre de Leicester. Voilà un club qui ne valait pas un kopeck, venu du diable vauvert qui réussissait l’exploit de remporter le championnat le plus prestigieux de la planète !

Alors, on peut se dire, s’ils l’ont fait outre-Manche, il n’y a aucune raison que les Niçois ne puissent pas le faire. Éliminés de l’Europa League et de la Coupe de la Ligue, ils n’ont plus que le championnat et la Coupe de France. On peut supposer que celle-ci ne sera pas leur priorité.

La stratégie de Favre sera de faire sûrement tourner son équipe lors des rencontres en Coupe afin de préserver au maximum l’équipe-type. Surtout que Séri et que l’étonnant Younès Belhanda sont retenus à la CAN dans leur pays respectif. Une CAN 2017 soit dit en passant, bien représentée par nos joueurs de Ligue 1, qui s’annonce passionnante et dont on peut d’ores et déjà parier sur les sites de paris sportifs comme Betway.

Tout va donc se jouer dans la forme physique et la capacité de remplacer les absents, car dans le rétro l’OGC Nice a deux mastodontes du championnat : Monaco et le PSG. Les premiers cartonnent, meilleure attaque d’Europe (rien que ça !) et les seconds, plutôt décevants depuis le départ du roi Zlatan Ibrahimovic et de Laurent Blanc, n’ont pas dit leur dernier mot.

Cette deuxième partie de saison s’annonce donc comme étant passionnante tant la course en tête paraît disputée. Cela change des saisons précédentes où l’hégémonie du club parisien en devenait presque « nauséabonde  » !

Leave A Comment

Your email address will not be published.