Rose Namajunas UFC 217

L’américaine Rose Namajunas s’est faite un nom lors de l’UFC 217 en devenant championne strawweight face à Joanna Jedrzejczyk.

Hier soir se déroulait au Madison Square Garden l’UFC 217 avec en main event Michael Bisping qui remettait en jeu sa ceinture face à Georges, the comeback, St-Pierre. Néanmoins, ce combat n’était pas le seul titre remis en jeu puisque Cody Garbrandt affrontait TJ Dillashaw pour la ceinture des bantam et Joanna Jedrzejczyk (14-1 MMA, 8-1 UFC) affrontait Rose Namajunas pour le titre des strawweight.

C’est sur ce dernier que je vais donc revenir. La Polonaise restait invaincue depuis son premier combat en MMA en 2012 ! C’est dire si la liste des victimes s’allongeait d’année en année sans voir une prétendante, une lumière sainte, lui voler son aura de championne incontestée. Mais tout vient à point à qui sait attendre…

Bon… Je ne vais pas être très objectif… Je suis assez fan de Rose Namajunas (7-3 MMA, 5-2 UFC) à la base. Cela ne m’empêche pas d’avouer qu’elle fait un mauvais combat lorsqu’elle en fait un. Face à Joanna, on était quasi certain d’avoir un beau combat. La Polonaise a toujours les crocs et Rose, sous une stature de concentration ultime, ne lâche jamais rien.

Leur combat a démarré comme je les aime. Chacune des deux combattantes se jaugeait, donnait peu de coups et a joué la carte de l’observation. Dans ce cas de figure, le moindre jab, direct ou crochet peut être fatal.

À ce petit jeu, c’est Rose Namajunas qui va tirer son épingle. Sans doute auréolée d’un trop plein d’assurance, la Polonaise va se faire cueillir une première fois au début de la première reprise par un direct qui va l’emmener direct au sol. Reprenant rapidement ses esprits, elle fait tout pour maintenir le cap. Mais un crochet du gauche va envoyer Joanna un peu plus profondément dans les étoiles et Rose la termine en ground and pound. L’Américaine met donc fin à un règne de plus de 2 ans en l’espace de 3 minutes et 3 secondes. Victoire de Rose Namajunas par TKO (1ère reprise).

La Polonaise qui s’était amusée à jouer la carte du trash talk avant le combat est désormais plongée dans le monde de l’humilité. Welcome ! Après le combat, lors d’une conférence de presse, Joanna a supplié qu’on ne la compare pas à Ronda Rousey… Promis, on va attendre 24h.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here