Ryan Fitzpatrick

Remplaçant de Jameis Winston, Ryan Fitzpatrick connait un sacré début de saison. Enfin la rédemption pour le barbu?

Critiquée, raillée, moquée, la carrière de Ryan Fitzpatrick n’a pas toujours été synonyme d’idylle. Installé en tant que backup quarterback du sulfureux Jameis Winston depuis l’année dernière. Titulaire lors des deux premiers matchs de la saison des Buccaneers, Fitzpatrick a simplement été prodigieux. Symbolisé par son style fantastique en conférence de presse, à mi-chemin entre Conor McGregor et un personnage de GTA, Ryan Fitzpatrick est à l’apogée de sa carrière.

Pendant que le début de saison rêvée de Fitzpatrick se poursuit, celui de Jameis Winston de son côté relativement cauchemardesque. Le quarterback prometteur des Bucs était suspendu pour les trois premiers matchs de la saison à la suite d’un incident dans un Uber, accusé d’agression sexuelle par la conductrice dans des faits qui remontent à 2016. La plaignante a cette semaine décidé de porter plainte contre l’ancien quarterback des Seminoles de Florida State.

Si l’avenir de Jameis Winston au poste de quarterback des Buccaneers semble plus-que-jamais compromis, Ryan Fitzpatrick devrait être le premier bénéficiaire de l’opportunité d’avoir commencé les trois matchs de la saison. Son receveur Desean Jackson lui a apporté son soutien pour le poste de titulaire, affirmant avec enthousiasme que Fitzpatrick « était en feu en ce moment ».

Fitzmagic est entré dans un cercle très fermé en devenant le troisième quarterback de l’histoire à cumuler plus de 400 yards (passing) lors de chacun des deux premiers matchs de la saison, performance seulement réalisée jusque là par Cam Newton et Tom Brady. Après les deux premiers matchs de la saison, Ryan Fitzpatrick a cumulé 819 yards (passing), plus que n’importe quel autre quarterback de la ligue, avec 8 TDs lancés et un running TD, lui permettant notamment de posséder un passer rating de 151,5, encore une fois le plus élevé de la NFL.

Après le match de dimanche dernier contre les champions en titre remporté 27-21, Ryan Fitzpatrick a déclenché un buzz monumental en arrivant en conférence de presse dans un style déconcertant, lunettes de soleil, veste et chaine en or volées à son coéquipier DeSean Jackson, l’attendant torse nu sur le côté de la salle de presse. « Le torse poilu est bien le mien », a répondu Fitzmagic dans l’hilarité générale des journalistes présents.

Fitzpatrick est tellement apprécié des fans qu’un compte Twitter à son image avait même été créé en juillet dernier, représentant le quarterback diplômé d’Harvard comme un héros de la guerre civile américaine, comptant les matchs de NFL auquel il participe sous forme de lettres comme des récits de guerre d’époque.

Lundi prochain, les coachs de Tampa Bay devront prendre la décision de titulariser ou non Fitzpatrick à la tête des Bucs alors que la suspension de Jameis Winston prendra fin. D’ici-là, le quarterback de 35 ans se prépare pour une nouvelle performance sensationnelle à domicile. « On fire », adoubé par fans et coéquipiers, The Notorious Ryan Fitzpatrick est définitivement le héros de ce début de saison NFL.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here