MMA – Alexander Volkanovski a laissé entendre qu’il ne serait pas contre un titre intérimaire, mais Yair Rodriguez n’est pas d’accord.

Le week-end dernier, Yair Rodriguez s’est imposé face à Brian Ortega, qui n’a pas pu continuer suite à une blessure à l’épaule. Dans le classement featherweight, seul Max Holloway le devance. Ce dernier a cependant perdu face au champion à trois reprises. Il pourrait donc être tentant de penser que le Mexicain aura droit à une chance au titre dans un futur proche. Son adversaire de l’UFC Long Island a toutefois manifesté son intérêt quant à un rematch.

Un titre intérimaire

Alexander Volkanovski ne pourra pas remonter dans l’octogone de sitôt. L’Australien doit encore se remettre de sa blessure survenue lors de son derniel duel en date, ayant eu lieu lors de l’UFC 276. Le champion featherweight entend par ailleurs conquérir la catégorie du dessus en s’emparant de la ceinture lighweight. Il a d’ailleurs lui-même suggéré la mise en place d’un titre intérimaire. Mais Yair Rodriguez s’y oppose. Le Mexicain a accepté de s’exprimer pour MMA Junkie : « Non, ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse pour vous dire la vérité. […] Certains fighters veulent griller des étapes et se battre avec moi. Je viens littéralement de gagner l’opportunité de me battre pour un titre. Je ne pense pas que ce soit juste. »

SUR LE MÊME SUJET :

Quelle option envisagée ?

Il est difficile de savoir ce que l’UFC décidera de faire. Pour l’heure, l’organisation du rematch entre Brian Ortega et Yair Rodriguez n’est pas encore considéré comme une formalité. La mise en place d’un titre intérimaire n’est encore qu’une éventualité. À la 4e place du classement, Josh Emmett surfe sur une série de 5 victoires consécutives, et pourrait bien lui aussi avoir le droit à un title shot dans un futur proche. Plus que jamais, la concurrence est rude chez les moins de 66 kilos.

Partager cet article

SourceMMA Junkie
Crédits photosUFC / Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nemraude

    Faites donc de la place à Mitchell !

    Répondre