UFC 227 Dillashaw Garbrandt

Déjà suspendu, TJ Dillashaw a appris la durée officielle de sa suspension. L’ancien champion bantamweight de l’UFC prend deux ans.

Le 18 janvier dernier, soit un jour avant l’UFC Brooklyn, TJ Dillashaw échouait à son contrôle antidopage. Le 19 janvier, le champion bantamweight s’inclinait par TKO contre Henry Cejudo. Contrôlé positif à une EPO, plus précisément la rHuEPO, il écope de deux ans de suspension de la part de l’USADA. Cette suspension, rétroactive, le verra revenir le 18 janvier 2021. À 33 ans, on peut se poser des questions sur la suite de sa carrière. À noter que TJ Dillashaw ne conteste pas sa suspension. Aussi, il avait déjà abandonné son titre lors de l’annonce du contrôle positif.

Jeff Novitzky, qui s’occupe des questions de dopage à l’UFC réagissait ainsi à l’annonce de la suspension : « Je connais assez bien l’EPO depuis mon époque à enquêter sur les équipes cyclistes professionnelles. C’est une substance très efficace. Ce n’est pas une substance que vous trouvez dans des compléments alimentaires contaminés ; c’est injectable seulement. Vous devez savoir ce que vous faites quand ça entre dans votre système. » Bref, l’EPO n’est pas arrivée dans l’organisme de TJ par hasard. Rappelons qu’en 2017, Cody Garbrandt l’avait accusé de dopage.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here