Jacare Souza à l’UFC 208 – le fœtus tueur revient pour un nouveau carnage

Jacare Souza fait son grand retour dans la cage contre Tim Boetsch ce samedi lors de l’UFC 208.

Avec un bilan de 23-4 (6-1 UFC) en carrière et des défaites face à la crème de la crème, Ronaldo « Jacare » Souza est un sérieux client. Pourtant, à cause de son style, de sa nationalité et de ses difficultés dans la langue de Shakespeare, l’alligatueur n’a pas la reconnaissance qu’il mérite.

À l’UFC, une machine (quasi) inarrêtable

Il est l’un des plus grands sinon le plus grand avec Demian Maia pratiquant de jiu-jitsu à avoir jamais foulé l’Octogon. Avant sa défaite plus que discutable contre Yoel Romero (Dana White le donnait gagnant), il restait sur une de 8 victoires consécutives (5 à l’UFC). 8 fois champion du monde de jiu-jitsu et 2 fois champion de l’ADCC, le brésilien aura également été champion du Strikeforce. Sur le papier, le prestige de Jacare est donc INDISCUTABLE.

Pourtant, Jacare Souza n’a toujours pas eu de combat pour le titre à l’UFC. Ce qui peut être vu comme une véritable injustice au Brésil est dû en grande partie au faible starpower du brésilien. Malgré des progrès en striking (coucou Derek Brunson), il utilise son jiu-jitsu pour tordre ses adversaires comme des brindilles et ne parle pas anglais. Pour une organisation privée comme l’UFC fonctionnant au pay-per-view (principalement acheté par les américains) et dans une logique de rentabilité, Jacare Souza est donc loin d’être une aubaine. Sportivement indiscutable et financièrement bancal pour l’organisation, le fœtus tueur est comme son compatriote Demian Maia, victime du marché actuel.

Pour l’UFC 208, on lui a donc jeté Tim Boetsch en pâture. Rappelons qu’en novembre dernier, Jacare devait combattre Luke Rockhold (avant que le posterboy ne se blesse)… Dans le but de renforcer une carte qui est, selon les avis, immonde ou assez faible, Jacare a donc été appelé à la rescousse. Comme personne (dans les top-contenders) ne veut le combattre en trois rounds, c’est donc le pauvre Tim Boetsch qui sert de chair à canon. Connu pour sa capacité à revenir d’entre les morts (Yushin Okami et Brad Tavares) et à l’UFC depuis 2008, Boetsch va donc se sacrifier pour l’organisation.

Après ce combat et cette victoire (quasi) certaine, il sera bien difficile de tenir l’alligator éloigner de la ceinture. À moins que l’UFC ne lui dégote un cordon intérimaire….

Photo By: En la Pelea
2 Discussions on
“Jacare Souza à l’UFC 208 – le fœtus tueur revient pour un nouveau carnage”

Leave A Comment

Your email address will not be published.