MMA – Dans la nuit de samedi à dimanche, le champion poids lourds Francis Ngannou retrouve Ciryl Gane en main-event de l’UFC 270.

Quoi de mieux que la plus grande affiche MMA français pour entamer cette année ? Ce duel pour la ceinture poids lourd entre Francis Ngannou et Ciryl Gane est l’événement tant attendu par le public francophone pour ce début d’année. Décortiquons ici, l’ensemble de la carte et ses enjeux.

Carte pré-préliminaire (00h00)

Poids mouches: Kay Hansen vs Jasmine Jasudavicius : À seulement 22 ans, Kay Hanssen (7-4) performera en professionnel pour la douzième fois et pour la troisième fois à l’UFC. Absente de l’octogone depuis novembre 2020, elle sort d’une défaite face à Cory McKenna qui a coupé court à une série de trois victoires d’affilée. Malgré les dix ans de moins que son adversaire du soir Jasmine Jasudavicius (6-1), Kay Hanssen reste favorite, car bien plus expérimentée. De l’autre côté, Jasudavicius fera ses débuts à l’UFC à 32 ans ce week-end, la Canadienne a comme argument fort d’avoir eu une année 2021 plus prolifique, avec deux victoires consécutives, dont une dernière au Dana Whites Contender’s Series, qui lui permet ce dimanche de pouvoir faire sa première apparition dans la promotion.

Poids pailles: Silvana Gomez vs Vanessa Demopoulos : Dans une situation similaire, les deux femmes sortentd’une défaite lors de leurs débuts respectifs à l’UFC en 2021. Ancienne pensionnaire du LFA, Demopoulos (6-4) performera avec le statut de favorite face à son adversaire, Silvana Gomez (10-3), ancienne concurrente pour le titre poids paille du KSW.

La carte principale est diffusée cette nuit, à partir de 4h du matin, en direct sur RMC Sport (disponible ici).

Carte préliminaire (2h00)

Poids légers: Matt Frevola vs Genaro Valdez : Le New-Yorkais Matt Frevola (8-3-1) a passé une année 2021 sportivement assez compliquée, après une défaite en janvier face au grand espoir de la division Arman Tsarukyan, Frevola concède en juin la défaite la plus rapide de l’année en se faisant mettre KO en 7 secondes par un autre jeune espoir, Terrance McKinney. Pour tenter de se remettre sur de bons rails, Frevola accueillera à l’UFC Genaro Valdez (10-0), ce dernier est invaincu en 10 apparitions et possède un taux de finition de  100%, le rebond pour Frevola n’est pas garanti…

Poids coqs: Saimon Oliveira vs Tony Gravely : Pour clôturer cette carte pré-préliminaire, nous aurons de nouveau un duel entre un homme qui fera ses débuts dans la promotion, Saimon Oliveira (18-3) et un homme déjà installé à l’UFC, mais qui a besoin de se relancer après une défaite lors de sa dernière apparition, Tony Gravely (21-7). Le brésilien Oliveira est sur une série de 5 victoires consécutives, dont 4 finish, et culminant à 11 soumissions. De l’autre cȏté, Gravely possède davantage d’arguments en striking du haut de ses 9 victoires par KO et surtout de sa ceinture noire en Taekwondo.

Poids mi-moyens : Jack Della Maddalena vs Peter Rodriguez : Sur une série de 10 victoires consécutive, dont 9 finish, l’Australien Jack Della Maddalena (10-2) fera ce dimanche sa première apparition à l’UFC, une place obtenue grâce à sa performance au DWCS. Le duel initialement prévu entre Jack Della Maddalena et Warlley Alves, n’aura pas lieu, car Alves a été contraint de quitter la carte en raison d’une blessure, Della Maddalena accueillera donc un autre nouveau venu dans la promotion, Peter Rodriguez (4-0). Le jeune américain de 25 ans n’a que 4 apparitions en professionnel, pour 4 victoires par KO.

Poids coqs : Raoni Barcelos vs Saimon Oliveira : Ancien champion de lutte au Brésil et sur une série de 9 victoires, le brésilien Raoni Barcelos (16-2) a vu son enchaînement se terminer lors de sa dernière apparition à l’UFC en juin dernier, en concédant une défaite face au russe Timur Valiev. De l’autre côté, sur une forme équivalente, Victor Henry (21-5) n’a connu qu’une défaite sur ces 10 dernières apparitions. À 34 ans, l’Américain fera ses débuts dans la promotion ce week-end.

Carte principale (4h00)

Poids moyens: Trevin Giles vs Michael Morales : Du haut de ses 21 ans, Michael Morales (12-0) est l’un des grands espoirs du MMA sud-américain, le jeune équatorien est actuellement invaincu avec 12 apparitions en professionnel pour 9 victoires par KO. Le Rookie Morales sera accueilli à l’UFC par Trevin Gilles (14-3), ce dernier sort d’une défaite face à Dricus du Plessis en juillet dernier qui met fin à une série de trois victoires dans l’organisation. L’américain qui a fait ses débuts en poids mi-lourd à l’UFC avant de descendre en poids moyens, descendra pour la première fois de sa carrière en poids mi-moyens ce dimanche.

Poids coqs: Cody Stamann vs Said Nurmagomedov : Enchaînant pour la première fois de sa carrière deux défaites consécutives face à Jamie Rivera puis Merab Dvalishvili, Cody Stamann (19-4-1) joue peut-être son avenir à l’UFC ce week-end. Pour se relancer, Stamann va devoir vaincre Said Nurmagomedov (14-2), si affronter un membre du clan de Khabib Nurmagomedov doit en effrayer plus d’un, Said Nurmagomedov n’a en réalité aucun lien de parenté avec l’ancien champion poids léger. Le Daghestanais possède d’ailleurs un style différent de Khabib, privilégiant le striking, garantissant presque un délice pour les amateurs de pieds-poing.

Poids mi-moyens: Michel Pereira vs André Fialho : Qui de mieux que Michel Pereira (26-11) pour nous offrir du spectacle juste avant les affrontements pour les ceintures ? Le brésilien, spécialiste des acrobaties dans l’octogone, a connu des débuts difficiles à l’UFC avec deux défaites d’affilée face à Tristan Connelly par décision puis face à Diego Sanchez dans un duel loufoque perdu par disqualification (suite à un coup de genou illégal). Dos au mur, le brésilien a depuis adopté un style plus assagi, mais toujours aussi entraînant. Un changement de stratégie qui lui permet aujourd’hui d’être sur une série de trois victoires consécutives, dont la dernière face à Niko Price en juillet dernier. Dimanche, ce sera au tour d’André Fialho (14-3) de devoir résoudre la drôle d’équation Pereira, le portugais Fialho fera ses débuts à l’UFC ce dimanche en remplacement de Muslim Salikhov.

SUR LE MÊME SUJET :

Poids mouches: Brandon Moreno (Champion) vs Deiveson Figueiredo : Dans une division poids mouche qui a été durant de nombreuses années monopolisées par Demetrious Johnson, Brandon Moreno (19-5-2) et Deiveson Figueiredo (20-2-1) font figure de première grande rivalité au sein de la division. Après avoir conquis la ceinture face à Joseph Benavidez et après l’avoir défendu face à Alex Perez, Deveison Figueiredo est tombé sur un os du nom de Brandon Moreno lors de l’UFC 256. Le mexicain Moreno a poussé le champion brésilien dans ses derniers retranchements, nous offrant un superbe duel qui s’est soldé par une égalité aux points. Cette égalité a amené l’UFC à réorganiser un autre duel entre les deux hommes à l’UFC 263, lors de cette deuxième opposition, Brandon Moreno met le champion en difficulté pendant deux rounds avant de la soumettre au troisième. Face à ce scénario, difficile de voir un autre duel pour le titre, que la trilogie entre les deux hommes.

Pour reconquérir son titre, le brésilien a fait sa préparation à Phoenix au sein du Fight Ready MMA en compagnie de son ancien rival Henry Cejudo et de Jon Jones. Un choix plus qu’intéressant, car si le brésilien possède un léger avantage en striking, Moreno a montré les limites en lutte de Figueiredo. Sa préparation avec l’ancien champion olympique de lutte Cejudo peut réellement être un point tournant de ce duel.

Pour pimenter le tout, Figueiredo s’aventure désormais dans le trash-talk contre Moreno, le considérant comme un « traître ». Ces accusations viennent du fait que Moreno aurait quitté le Fight Ready MMA (club de Henry Cejudo) pour aider Joseph Benavidez dans sa préparation, pour son duel contre Cejudo. Bref, tout porte à croire que ce co main-event sera bouillant !

Poids lourds:  Francis Ngannou (Champion) vs Ciryl Gane (Champion intérimaire) : On y est ! L’heure de gloire du MMA français est arrivée, avec ce duel entre le champion en titre Francis Ngannou (16-3) et le champion intérimaire Ciryl Gane (10-0).

Pour rappel,  Francis Ngannou (16-3) est l’histoire d’un jeune homme de 26 ans, qui travaille dans les mines camerounaises depuis ses 10 ans et arrive en Europe en 2011 avec le rêve complètement utopique de devenir boxeur professionnel, alors qu’il n’a quasiment aucune expérience dans les arts martiaux. Après avoir connu la détention et une vie précaire de SDF à Paris, le jeune Ngannou voit les portes du MMA Factory s’ouvrir à lui et seulement deux ans après son premier entraînement de MMA, le Camerounais signe à l’UFC (2015). Le monde découvre alors un monstre de puissance, terrassant un à un tous ses adversaires,  les finissant au premier ou deuxième round. Après 6 apparitions dans la promotion, l’UFC décide de lui offrir une opportunité pour le titre face à Stipe Miocic. Le champion américain le ramène alors à la raison, en le dominant techniquement. Peu après, The Predator rate complètement l’occasion de se relancer face à Derrick Lewis. Depuis ce double revers, Francis Ngannou a su enchaîner 5 victoires, dont la dernière face à Stipe Miocic, le sacrant enfin champion incontesté de la catégorie poids lourd. Le plus effrayant lors de sa dernière apparition face à Miocic, est l’approche calme et la patience acquise par Ngannou, qui comme un véritable prédateur, attend que sa proie fasse le mouvement de trop. Devenant ainsi, une équation d’autant plus difficile à résoudre pour la division.

Fait important à rappeler, le Camerounais a décidé de stopper sa collaboration avec le MMA Factory après son duel face à Cain Velasquez en  février 2019 et s’entraîne désormais exclusivement aux États-Unis auprès de l’équipe du Xtrem Couture. Créant un “vide” au sein du MMA Factory, un vide vite comblé par l’émergence d’un nouveau phénomène à la même période, Ciryl Gane.

Comme pour Francis Ngannou, Ciryl Gane est une véritable force de la nature, du haut de ses 1,93m pour 115kg, “Bon Gamin” excelle dès son plus jeune âge au Football et au Basketball avant de découvrir presque par hasard le Muay-Thai durant ses années d’études. Le Vendéen passe rapidement professionnel et enchaîne une série de 12 victoires en autant d’apparitions, battant des adversaires honorables du nom de Brice Guidon et Yassine Boughanem. Lorsqu’il fait ses essais au MMA Factory en 2018, Fernand Lopez repère rapidement le potentiel de Gane et entame la même année ses débuts en professionnel. Sur une série de 3 victoires pour autant de finitions et devenant champion de l’organisation canadienne TKO, l’UFC jette son dévolu sur “Bon Gamin” et le signe dans la promotion en 2019. Depuis, le français démontre dans l’octogone des attributs inhabituels dans la catégorie : souplesse, fluidité dans ses déplacements, cardio hors pair… Faisant de lui un véritable phénomène. Après 6 apparitions dans l’octogone face aux meilleurs de la catégorie (JDS, Rozenstruik, Volkov…), Ciryl Gane reste invaincu et parachève sa série actuelle lors de sa dernière apparition pour la ceinture intérimaire, en dominant de A à Z Derrick Lewis en août dernier.

D’un point de vue stratégique, si Ciryl Gane semble avoir un net avantage technique sur Francis Ngannou, le Camerounais a montré lors de sa dernière apparition, une vraie force en devenant plus patient face à un adversaire techniquement supérieur.  Ainsi, même si Ciryl Gane réussit son travail de sape, “Bon Gamin” risque de s’exposer aux véritables bombes que Ngannou peut envoyer. À l’inverse, si le Camerounais accepte trop longtemps les punitions de Gane, il s’exposera aussi à des coups capables de l’envoyer au tapis…

Devant ce constat, difficile pour nous de ne pas trépigner d’impatience en attendant ce duel entre les deux anciens partenaires d’entraînement et égérie du MMA français. En ajoutant à cela, les tensions apparentes entre Francis Ngannou et son ancien coach Fernand Lopez. Le spectacle est déjà assuré, pour nous les fans… À NE PAS MANQUER !

Partager cet article

Crédits photosUFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nemraude

    Let’s Go !

    Répondre