MMA – On se rapproche d’un tant attendu UFC Africa, si cher à Francis Ngannou, Kamaru Usman et Israel Adesanya.

Avant l’UFC 261, l’Afrique compte trois champions dans l’organisation : Kamaru Usman, Israel Adesanya et Francis Ngannou. Un événement en Afrique, tant souhaité par ces trois combattants est de plus en plus poussé. L’UFC Africa pourrait bien devenir une réalité plus rapidement que prévu.

Le Président de l’UFC Dana White a évoqué la question dans le podcast de Bill Simmons : « L’une des choses intéressantes est que nous avons actuellement trois champions africains : Francis Ngannou, Usman et Israel Adesanya. Je vis l’une des nombreuses périodes monumentales de ma carrière, mais l’une des choses que j’ai toujours voulu faire est d’organiser des combats en Afrique. Le ‘Rumble in the Jungle’ d’Ali-Foreman, c’est tout ce dont je me souviens en grandissant. Je n’ai pas encore eu mon événement là-bas. Mais ça arrive. Nous visons l’Afrique pour 2022, alors j’attends vraiment cela avec impatience. »

SUR LE MÊME SUJET :

L’Afrique Du Sud, pays hôte de l’organisation EFC pourrait être une destination. Le Marco des frères Azaitar est aussi un pays potentiel. Un événement d’envergure du Brave y avait notamment été organisé.

Partager cet article

Crédits photosKamaru Usman / Instagram
Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Arthur Dumas

    Surtout pas au Maroc pour des raisons de racismes. C’est mieux en Afrique noire

    Répondre
  2. Zidouhia

    Je tiens a répondre au commentaire de l’inculte ARTHUR DUMAS, qui ose dire que l’événement ne doit surtout pas avoir lieu au Maroc pour des causes de racisme, éduque toi sur la question, sur le sujet, sur le pays avant de l’ouvrir pour dire des stupidités. Le racisme existe partout, même en Afrique noir

    Répondre