Alors que Jon Jones avait remis sa carrière sur les bons rails, à grands coups de défenses de ceinture UFC, il semble que le champion soit de nouveau dans le pétrin.

Selon Marc Raimondi, d’ESPN, Jon Jones serait sous le coup d’une accusation de voie de fait. L’incident remonterait à avril dernier et se serait déroulé chez lui, Albuquerque, dans un strip club. Le champion UFC est accusé d’avoir claqué une serveuse sur ses parties génitales, de l’avoir mise sur ses genoux et enfin de l’avoir embrassée dans le cou. Jones aurait également fait subir un étranglement à la jeune femme et l’aurait soulevé du sol. Il aurait aussi continué de la toucher jusqu’à son départ, refusant de s’arrêter malgré les demandes de la dame.

Le porte-parole de Jon Jones, James Hallinan, a réagi en ces termes : « Aujourd’hui, les médias ont parlé d’une fausse accusation portée contre Jon Jones. […] Lui-même, ainsi que de nombreux témoins, se tient prêt à réfuter de manière factuelle les mensonges malveillants donnés au public. » Toujours selon le porte-parole, Bones n’était pas au courant de la plainte jusqu’à ce que son équipe soit contactée par les médias.

SUR LE MÊME SUJET :

Très actif sur Twitter, le champion UFC a partagé le message suivant : « Je ne suis définitivement pas dans le pétrin. Ne croyez pas trop vite ce que vous lisez sur internet. »

[tweet https://twitter.com/JonnyBones/status/1153253457375055872]

Partager cet article

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.