UFC - Jon Jones

Alors que le combat entre Jon Jones et Francis Ngannou semble compromis, Bones a réagi aux récents propos de Dana White, Président de l’UFC.

Tout-Puissant Président de l’UFC, Dana White est sans doute le promoteur le plus important des sports de combat. Toutefois, il a régulièrement été sous le feu des critiques, notamment de certains de ses athlètes. C’est au tour de Jon Jones de s’en prendre à son boss. En effet, le dirigeant a récemment fermé la porte au potentiel choc entre Ngannou et Jones :

« C’est une chose si vous dites : ‘Écoutez, je veux un peu plus d’argent’. La somme d’argent que Jon Jones voulait n’avait pas de sens. Tout d’abord, il a le combat contre Dominick Reyes chez les light-heavyweight qui a du sens. Jon Jones va-t-il aller combattre Francis Ngannou, puis essayer d’aller chercher le titre des poids lourds? Je n’y crois pas. Il n’a jamais voulu passer chez les lourds auparavant. Pour la somme qu’il demande, cela n’arrivera pas. Il ne pourrait pas demander une somme d’argent plus absurde à un pire moment. »

Jon Jones s’est alors montré assez critique envers le dirigeant de l’UFC : « Il est intéressant de rester assis ici et de voir votre patron mentir à la caméra comme ça. Nous n’avons jamais discuté d’augmentation de salaire. Immédiatement, le sujet de la conversation était que j’avais déjà assez d’argent. Je n’ai jamais fait d’offre chiffrée. […] Ils m’ont déjà un peu laissé tomber en stoppant ce mega-combat contre Francis, qu’ils n’ajoutent pas de l’huile sur le feu en disant aux fans quelque chose qui n’est pas vrai. […] Si vous vous demandez, je ne me battrai pas contre l’UFC. Je ne suis pas en colère contre Dana. Juste surpris qu’il ait choisi cette voie. J’ai dit ce que j’avais à dire, j’en ai fini. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here