Le 18 avril prochain, en main-event de l’UFC 249, Justin Gaethje fera face au croque-mitaine de la catégorie lightweight : Tony Ferguson.

Une semaine et demie. C’est le temps qu’à Justin Gaethje pour se préparer à affronter Tony Ferguson. Peu adepte des combats en short-notice, l’Américain remplace Khabib Nurmagomedov à l’UFC 249, car le jeu en vaut la chandelle : une ceinture intérimaire est en jeu. En cas de victoire, il sécurisera ainsi un choc contre le champion… et gros chèque. Alors qu’il disputera le combat le plus important de sa carrière le 18 avril, Gaethje reconnaît tenter un coup.

« Il n’y a jamais eu autant d’inconnus. […] C’est vraiment un moment terrifiant – et je parle du côté compétition. Je sais à quoi je fais face. Tony se prépare pour Khabib Nurmagomedov, à combattre pour un titre mondial, depuis trois, quatre, cinq mois. Je ne sais pas combien de temps. Peu importe. Mais c’est parfait, parce que je pense toujours qu’ils travaillent plus dur, je pense qu’ils sont meilleurs que moi, je pense toujours qu’ils ont plus de chance que moi, mais j’aime affronter l’adversité. Je fais face à mes peurs en ce moment. C’est ce que nous devons tous faire. »

« Je n’ai jamais combattu dans un délai aussi court. Mais on ne m’avait pas non plus offert de combat pour le titre UFC, et c’est la seule chose pour laquelle je travaille. C’est tout ce pour quoi je travaille depuis le début, donc je suis prêt à parier. Il y a très peu de gens sur terre qui signeraient pour ce à quoi moi et Tony venons de signer – y compris la plupart des combattants. Beaucoup de gars diront qu’ils sont prêts, mais ne mettront pas leur nom sur le contrat. »

« Je vais là-bas – je reçois un chèque, ce qui est bien -, mais j’ai aussi une chance d’atteindre la gloire. Les héros vivent pour toujours et les légendes ne meurent jamais, et je suis littéralement ici pour m’affirmer. Mon nom résonnera longtemps après ma retraite grâce à mon éthique de travail et mes compétences. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here