MMA – Cette nuit, lors de l’UFC Fight Night, Holly Holm affrontait Ketlen Vieira. Le co-main event voyait Michel Pereira défier Santiago Ponzinibbio.

Lors de l’UFC Fight Night de ce week-end, le main event concernait la division bantamweight féminine de l’UFC. Durant l’événement, l’organisation officialisait d’ailleurs la prochaine défense de titre de la championne bantamweight, Julianna Peña : celle-ci affrontera Amanda Nunes pour un rematch très attendu, qui fera suite à la saison en cours de The Ultimate Fighter. Ce sera le 30 juillet prochain, à Houston (Texas, lors de l’UFC 277. Dans la nuit de samedi à dimanche, Holly Holm, n°2 de la division, affrontait Ketlen Vieira, n°5. La gagnante semblait favorite pour un title shot. Et c’est Vieira qui l’a emporté sur décision partagée !

Une décision polémique

Cette victoire de Vieira au terme de cinq rounds serrés fait cependant discuter. En effet, beaucoup voient Holly Holm comme la gagnante, ayant pris selon beaucoup les rounds 1,3 et 5, et peut-être même le quatrième. Seul le second round, qui a vu Ketlen Vieira frôler la victoire sur un étranglement arrière debout, était clairement en faveur de la Brésilienne. Les coups portés sur l’ensemble du match sont également largement en faveur de Holm (112 coups significatifs contre 63). L’ancienne championne a aussi pu par moments contrôler son adversaire contre la cage, sans causer de réels dommages.

« Je lui donne le round 2, mais pour moi, il n’y avait aucun doute, j’avais gagné le match. Je peux toujours mieux faire, je ne suis pas parfaite, mais dans ma tête, il n’y avait aucun doute sur le résultat », regrettait d’ailleurs Holly Holm après sa défaite. Ketlen Vieira a-t-elle fait ce qu’il fallait dans ce duel pour mériter, aux yeux de l’UFC, une chance face à la championne ?

SUR LE MÊME SUJET :

Michel Pereira dans le top 15 !

Le « Fight of the Night » a été attribué au co-main event, sans surprise. Michel Pereira et Santiago Ponzinibbio se sont en effet livrés un véritable mano a mano durant trois rounds. Pereira, très agressif, mènera la danse et placera les plus gros coups dans les deux premiers rounds. Des coups de pied au corps, et notamment plusieurs mains droites puissantes semblent par moments sonner Ponzinibbio, qui recule souvent. En fin de second round, cependant, la dynamique s’inverse : le cardio de Michel Pereira semble lui faire défaut et l’Argentin en profite. Il finira même le round par un takedown.

Le troisième round verra les deux hommes mettre très vite le gameplan aux orties. Après quelques puissants échanges, Ponzinibbio attaque les jambes de Pereira, qui perd en mobilité. Chaque coup donné est rendu, mais aucun des deux hommes ne baisse les bras. C’est finalement Michel « Demolidor » Pereira qui l’emporte à la décision partagée, et intégrera donc le top 15 dès les mises à jour du classement la semaine prochaine.

Partager cet article

SourceUFC
Crédits photosYouTube UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nemraude

    Tellement content pour Pereira, Ponzinibbio n’a pas démérité et je pensais vraiment qu’il aurait pu battre Michel.
    Hâte de voir jusqu’où peut aller le brésilien, il n’a que 28 ans.

    Répondre