Yoel Romero, le middleweight le plus effrayant du game revient à l’UFC 221 pour affronter Luke Rockhold. Le vainqueur remportera la ceinture intérimaire.

Âgé de 40 ans aujourd’hui, Yoel Romero ne montre pourtant aucun signe de déclin. Professionnel en MMA depuis 2009, le Cubain a droit à son deuxième combat de suite pour la ceinture intérimaire. À son âge, il s’agit vraisemblablement de sa dernière chance d’accéder au Graal. Face à lui ce samedi à Perth ? Ce n’est autre que Luke Rockhold, l’ancien champion. Le vainqueur de ce choc XXL remportera le titre intérimaire et le droit d’affronter Whittaker, promu champion.

Le soldat de Dieu revient donc dans la cage, son autre terrain de chasse favori. Invaincu à l’UFC après 8 combats, il s’inclinait par décision unanime à l’UFC 213. Un combat lors duquel Romero mettait Whittaker 4 fois au sol et le touchait 114 fois. Toutefois, la belle activité de l’Australien sur la durée, et ses frappes lui permettaient de l’emporter. Le Soldat de Dieu s’attaque donc à Luke Rockhold pour forcer la revanche. En cas de victoire à Perth, il s’offrirait un palmarès quasi unique dans la catégorie déjà composé de Lyoto Machida, Jacaré Souza, Chris Weidman, Derek Brunson et Tim Kennedy.

https://youtu.be/ED5D-eae_4s

Des démolitions à l’UFC qui lui ont permis d’avoir une solide réputation. Oui, affronter Yoel est dangereux pour votre carrière, dangereux pour votre santé. Ainsi, Machida se faisait opérer du nez après se l’être fait empaler par les coudes du Cubain. Chris Weidman recevait de son côté une suspension de 60 jours pour se soigner. Depuis sa victoire en juillet dernier, Whittaker n’a pas remis les pieds dans la cage. La faute à une blessure à la jambe suite à un kick de Yoel, puis à une infection…

Médaillé d’argent olympique en lutte aux JO 2000, Yoel a commencé le MMA à 30 ans. Compensant ses éventuelles faiblesses techniques par un athlétisme hors du commun à une faiblesse : le cardio. C’est notamment là-dessus que Whittaker avait réussi à s’imposer. Luke Rockhold ne s’y était pas trompé puisqu’il avait refusé un combat en trois rounds contre le Cubain l’année dernière. Si l’américain arrive à passer 3 rounds, il aura vraisemblablement passé le plus dur, vraisemblablement. Cette faiblesse ayant été mise en exergue contre Whittaker, le coaching staff de Romero à mis l’accent sur le travail physique avant l’UFC 221. Si l’on ne gagne pas deux rounds d’endurance au plus au niveau en 7 mois, on peut ajuster le game-plan et progresser de quelques précieuses secondes.

Rendez-vous ce samedi pour le duel tant attendu et rêvé entre les deux phénomènes physiques. On accorde le mot de la fin à Rockhold : « personne ne bat Yoel, sauf si vous êtes un champion ».

https://youtu.be/i8S_fvpS7BE

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Luke Rockhold, l’homme le plus stylé du game revient à l'UFC 221

    […] guerre à l’UFC. À l’UFC 221, il affronte l’autre phénomène physique de la catégorie : Yoel Romero. À 40 piges, le médaillé d’argent en lutte aux JO 2000 est toujours aussi effrayant. […]

    Répondre