Dans l’ombre, Andrew Wiggins devient une machine à scorer

Sélectionné en 1ere position de la Draft 2014 par les Cavs et envoyé aux Wolves quelques semaines plus tard, Andrew Wiggins confirme.

Une saison 2014-2015 pour découvrir, une saison 2015-2016 pour s’adapter et une saison 2016-2017 pour s’affirmer. Andrew Wiggins poursuit son irrésistible ascension dans le Minnesota. Après avoir appris à jouer aux côtés de Karl-Anthony Towns, le ROY 2015 et le ROY 2016 sont désormais intenables.

Cette saison, Wiggins tourne ainsi à 23.2 points (46.3%), 4.1 rebonds et 2.5 passes. Sur les 15 derniers matchs, il en est même à 27.7 points à 50.4% au tir, 39.3% à trois-points et 81.8% aux lancers francs. Cette tendance s’est même accélérée lors des dernières rencontres. Ainsi, il est devenu le premier joueur depuis Kevin Love chez les Wolves à enchaîner deux matchs à 40 points ou plus. À seulement 21 ans, il est devenu le 4e joueur de l’histoire de la NBA de moins de 22 ans à faire cela. Il rejoint ainsi LeBron James, Kevin Durant et Allen Iverson.

Dans l’ombre, Andrew Wiggins devient une machine à scorer

Autre élément positif, Wiggins devient une véritable assurance au scoring. En début de saison, l’ailier avait tendance à se montrer contre les petits, mais à se faire manger par l’enjeu contre les cadors. Depuis ses 10 points contre les Spurs le 17 janvier, il n’a pas fait un match sous les 21 points en ayant affronté les Clippers, les Cavs (2 fois), les Grizzlies, les Raptors ou encore les Nuggets.

La prochaine étape pour lui sera de faire gagner son équipe (22-35, 13e à l’Ouest), mais nous n’en sommes pas encore là. Karl-Anthony Towns, le leader bis tourne lui à 23.7 points (51.6%), 11.8 rebonds, 2.9 passes et monte salement en puissance. Depuis 10 matchs, le mini-monstre à deux têtes représente 50 points minimum/match pour les Wolves. Ils n’ont même pas 4 saisons complètes d’expérience à eux deux…

Photo By: USA Today

Leave A Comment

Your email address will not be published.