Cheick Kongo Bellator

Face à Timothy Johnson au Bellator 208, Cheick Kongo a poursuivi sur sa lancée. Une performance digne d’un prétendant au titre !

En démonstration cette nuit contre Timothy Johnson, un vétéran de l’UFC, Cheick Kongo n’aura pas eu à suer beaucoup pour terminer le job. En 68 secondes, après avoir pu placer quelques directs au corps appuyés par de gros low-kicks intérieurs, « Dark Chocolate » était en total contrôle.

Une bonne minute après le début du combat, Johnson sonna simultanément la charge et la fin du combat pour lui. En expert, Kongo plaça un direct derrière l’oreille puis renversa dans le même mouvement son vis à vis contre la cage, pour finalement l’assommer au sol de quelques coups de marmite parfaitement placés. À 43 ans, Kongo accroche ainsi son second TKO d’affilée, enchaînant du même coup sa septième victoire consécutive. Sa dernière défaite, une décision partagée contre King Mo, remonte à près de quatre ans.

En conférence de presse d’après combat, notre big bad Cheick n’avait bien sûr qu’une idée en tête : enfin décrocher son combat pour le titre. Et lorsqu’on lui demande s’il préfère affronter Fedor ou Bader en finale, sa réponse est on ne peut plus claire : « Je me fiche de qui gagne, je veux juste ma ceinture ».

Néanmoins, la récente re-signature par le Bellator d’un certain Vitaly Minakov pourrait venir contrarier ses plans. L’ancien champion russe avait défendu sa ceinture, avec succès, mais non sans difficultés contre Kongo, décrochant une décision unanime au bout de 5 rounds. La balle est dans le camp des matchmakers !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here