Colin Kaepernick élu « Citoyen de l’année » par GQ

Si sa carrière NFL est vraisemblablement derrière lui, Colin Kaepernick a été élu « Citoyen de l’année » par le GQ américain. Mérité.

Entre sa première couverture pour GQ Magazine en 2013, et celle de cette fin d’année. L’image de Colin Kaepernick a considérablement changé. En 2013, l’ancien quarterback des San Francisco 49ers était élu « Homme le plus stylé », alors que son nouveau statut de nouvelle star de la ligue atteignait certainement son pic.

Depuis, Colin Kaepernick a protesté pacifiquement contre les injustices commises aux personnes de couleurs aux États-Unis. En 2016, il s’est agenouillé pendant l’hymne américain, geste qui lui vaudra alors le statut de héros pour certains et de paria pour d’autres. Geste qui aura très certainement mis fin à sa carrière professionnelle de football et qui aura accentué les divisions déjà existantes aux États-Unis, décomplexant une grande partie raciste de l’Amérique blanche.

Le geste courageux d’un homme qui a préféré ses valeurs à l’argent qu’il aurait pu gagner.

Si la raison de sa mise à l’écart ne fait aujourd’hui plus aucun doute, Kaepernick espère toujours retrouver un jour un poste au sein de l’une des 32 équipes de la NFL.

Après avoir refusé de prolonger son contrat en mars 2017, Kaepernick a organisé plusieurs camps destinés aux jeunes (Know Your Rights Camp), afin de les sensibiliser à l’éducation, au développement de soi et à leur apprendre à comment interagir avec les forces de l’ordre.

Qualifié « d’homme qui a commencé le mouvement » par le magazine, Kaepernick est devenu un symbole de la lutte contre les injustices sociales, symbole de la division entre deux Amériques, son Amérique et celle de son président.

Dans la série des « Hommes de l’année » du GQ américain, un autre athlète a été récompensé. Le « champion de l’année », Kevin Durant. Détesté après sa signature chez les Warriors, Durant a avalé aussi facilement les critiques qu’un serpent avale sa proie. Pourtant, la comparaison des fans avec le fameux reptile était plutôt liée à sa (non)-loyauté.

Durant a été élu MVP des Finals, menant ses Warriors au titre, avec une moyenne de 35,2 points,  8,4 rebonds, et 5,4 assists pendant les 5 matchs qu’il aura nécessité pour détrôner les Cleveland Cavaliers. L’animateur Stephen Colbert (The Late Show with Stephen Colbert), et l’actrice Gal Gadot (Wonder Woman) ont eux aussi fait la couverture de cette série de récompenses.

Si GQ présente ses quatre stars comme « les nouveaux héros américains », alors par sa persévérance, son dévouement, et son travail avec les communautés, Colin Kaepernick a eu le mérite de pouvoir dire et faire entendre ce que trop de monde voulait jusqu’à présent ignorer. En cela, Colin Kaepernick est un héros américain.

Photo By: GQ
1 Discussion on “Colin Kaepernick élu « Citoyen de l’année » par GQ”

Leave A Comment

Your email address will not be published.