Cris Cyborg – à feu et à sang

16 victoires, 14 KO, du vernis à ongle noir et une jolie queue de cheval. l’Ange de la Mort est arrivé et il parle Portugais. La déferlante Cris Cyborg débarque pour de bon à l’UFC.

On va pas se raconter des histoires, la majorité de notre auditoire quand commence à parler MMA, c’est quand même du poilu. D’un autre côté quoi de plus normal quand on sait que plus de 95% des nouvelles sportives en général sont consacrées aux hommes et quand on touche aux sports ou ça se met sur la noix de coco, là on perd généralement toute forme de vie de type féminin.

Seulement voilà, Charlize Theron déclarait il y a peu être fascinée par « l’UFC », Gina Carano se fait petit à petit une place de choix dans le cinéma d’action, Ronda Rousey est une des femmes les plus reconnaissables de la planète… On sent comme une petite brise marine (et brise Marine aussi d’ailleurs) qui viendrait s’incruster doucement dans l’inconscient collectif. D’autant que la relève est assurée côté MMA féminin avec les Paige VanZant, Rose Namajunas et autres Joanna Jedrzejczyk. Mais pour que la douce brise marine se transforme en bonne odeur de lard brûlé, le genre que plus personne ne pourra ignorer, il va falloir lever les grilles et laisser passer les fauves.

Dans notre cas en l’occurrence, on peut laisser le pluriel jouer avec ses kaplas comme un vieux schlagzer, Cristiane « Cyborg » Justino va s’occuper des rescapés.

Cris Cyborg - UFCtiens, le voilà ton 4 heures

16 victoires dont 14 par KO, pour une défaite (son tout premier combat). Et, attendez la crème : elle est sur une série de 11 KO consécutifs. Championne en featherweight (-66kg) à Invicta FC, la plus grosse organisation de MMA strictement féminin, elle a déjà défendu 3 fois sa ceinture.

Elle approche chaque combat dans le plus pure style « Chute Boxe » (le nom de la légendaire école de Muay Thai-MMA au cœur de laquelle elle s’est forgée sa magnifique armada) : technique, mais agressif à l’extrême. Elle résume elle même parfaitement l’état d’esprit : « je ne vois pas les choses en termes de victoires ou de défaites, ce qui m’importe c’est de faire de beaux combats. »

Vous l’avez compris, on a affaire à une perle rare, une Conor McGregor avec la barbe en moins. Une combattante à l’ancienne prête à se frotter aux meilleures dans leurs disciplines respectives. Parallèlement au MMA, Cris a donc décidé d’aller chercher une des meilleurs Thai-boxeuses mondiales (Jorina Baars) sur son terrain après seulement 2 combats pros en règles Thai. Et elle a même tenu ! Elle a terminé les 5 rounds en n’arrêtant jamais son implacable avancée, malgré plusieurs knockdowns et une Hollandaise bien vénère en face. N’essayez pas non plus de filocher par dessous, son sol est tout aussi létal que ses phalanges : une médaille de bronze à l’ADCC et plusieurs victoires aux championnats du monde de Jiu-Jitsu Brésilien en ceinture violette. Pour les damoiselles au MMA qui ont croisé son chemin jusqu’à maintenant, on est sur un genre de cache-cache, mais dans une cellule de prison.

Cris Cyborg - focusPouce vert si t’es salement dans la merde

Si jusqu’à maintenant le MMA féminin ne progressait essentiellement que parce que les têtes d’affiche étaient aussi des égéries potentielles pour lingerie chic, la donne semble changer avec la médiatisation des exploits de Cyborg. Une machine à broyer du chignon qui ne s’arrête que pour collecter les chèques et se refaire une manucure, forcément au bout d’un moment ça interpelle.

Le seul hic dans toute cette histoire, c’est que comme tous les boss de fin, Cyborg est imposante. Tellement imposante en fait qu’elle ne rentre pas dans la catégorie de poids même la plus élevée à l’UFC : les bantamweights. C’est dans cette catégorie pourtant que la pêche serait la plus fructueuse, de Ronda Rousey à Miesha Tate en passant par Holly Holm, ce ne sont pas les stars qui manquent en moins de 61 kilos. Mais Cristiane a fait toute sa carrière 5 kilos au dessus, et le weight-cut n’est pas, mais alors pas du tout une partie de plaisir. Lors de sa dernière apparition à l’UFC, elle dût quasiment abandonner devant la difficulté de la perte de poids draconienne. Les photos parlent d’elles même, c’était la détresse la plus totale dans le vestiaire alors qu’il faut encore se débarrasser des dernières centaines de grammes. Si elle avait annoncé il y a deux ans qu’elle allait mettre tout en œuvre pour descendre d’une catégorie, elle se rend à l’évidence aujourd’hui « je ne veux pas avoir l’air d’une momie le jour du combat. À partir de maintenant ce sera soit des Superfight, soit des combats dans ma catégorie. »

Cris Cyborg Cry-UFCle « weight-cut », brutal.

Miesha Tate et Holly Holm avaient toutes deux annoncées qu’elles étaient prêtes à monter chercher la « Brazilian Wrecking Machine », mais ça fait maintenant un bout de temps qu’on en a plus entendu parler, et elles ne semblent plus aussi pressées d’aller chercher le tank jusque dans son hangar.

Si rien ne semble se préciser pour l’instant, nous aurons peut-être droit à un nouveau bulletin d’information le 24 septembre au soir, date de la prochaine sortie du Cyborg. Elle affrontera Lina Lansberg, une spécialiste de la boxe Thai qui a d’ores et déjà annoncé qu’elle allait faire saigner la bête, « et la faire saigner beaucoup ». Ce sera à un poids intermédiaire de 140 pounds (environ 63,5 kilos), et ça risque de faire du vilain.

En parlant de vilain et avant de se quitter sur un conseil pratique sorti tout droit des mémoires de Bear Grylls, il est également à noter que sa carrière sera à jamais entachée d’un contrôle positif pour stéroïdes en 2011. Elle a purgé sa suspension, est revenue et n’a pas poppé depuis, mais il serait malhonnête de ne pas le mentionner. Et malhonnête nous ne sommes pas messieurs et dames.

En tout cas gardez bien à l’esprit si vous la rencontrez, que votre salut résidera peut-être dans les brownies, gourmandise qu’elle affectionne tout particulièrement. Alors si elle est en mode berserker lors du face à face, déposer lentement le brownie au sol, reculez sans gestes brusques et si elle mord à l’hameçon, COURREZ.

Rust

La Sueur

lasueur.com, votre média sportif et culturel.
Photo By: blacksportsonline.com,bleacherreport.com, ufc.tv, foxsports.com, Josh Hedges/Zuffa LLC/Zuffa LLC via Getty Images
1 Discussion on “Cris Cyborg – à feu et à sang”

Leave A Comment

Your email address will not be published.