The Dark Tower, le film pour lequel McConaughey a refusé les Gardiens de la Galaxie

Le très attendu The Dark Tower, adapté de Stephen sortira le 28 juillet prochain avec Idris Elba et Matthew McConaughey. On en salive d’avance.

Dans les cartons depuis près de 10 ans, The Dark Tower va enfin sortir en salle. Après JJ Abrams et Ron Howard, c’est finalement Nikolaj Arcel qui est en charge du projet. Le réalisateur danois, à qui l’on doit notamment A Royal Affair, aura la lourde tâche de réussir cette adaptation tant attendue. Pour ce faire, The Dark Tower pourra compter sur un casting alléchant avec Idris Elba et Matthew McConaughey dans les rôles principaux ainsi que Ron Howard et Stephen King himself en producteurs.

The Dark Tower c’est quoi ? Entre le western, la fantasy et l’horreur, The Dark Tower (ou la tour sombre) est une série de 8 tomes écrite par Stephen King sur 40 ans. Énorme succès avec plus de 30 millions d’exemplaires vendus. On y suit, Roland, le dernier pistolero, va partir à la recherche de l’Homme en Noir puis de la Tour Sombre.

Pour le film, on retrouvera plus ou moins la même trame avec le synopsis suivant : Le pistolero Roland de Gilead (Idris Elba) est lancé sur les traces de l’homme en noir (Matthew McConaughey), première étape dans sa quête de la mythique Tour sombre, lieu servant de point de connexion entre tous les univers qui lui permettrait de sauver son monde sur le point de s’écrouler. Si on sait que le scénario reprend les éléments des 3 premiers livres, Stephen King, ce coquin, a semé le doute en affirmant que le film serait autant une suite qu’une adaptation.

Investi dans ce projet depuis longtemps, Matthew McConaughey a ainsi refusé le rôle du père de Star-Lord dans les Gardiens de la Galaxie vol. 2 : « J’aime bien les Gardiens de la Galaxie, mais ce que j’ai vu c’est « ça marche bien et maintenant on a la place d’avoir un rôle pour un autre grand nom ». Le script de The Dark Tower était bien écrit, j’aime bien le réalisateur et son approche pour le film. Je peux être créateur, l’auteur de l’Homme en Noir aka. Le Diable, dans ma version de la nouvelle de Stephen King. Nous avons fait le premier. C’est un thriller fantastique qui a lieu dans un autre royaume, un univers alternatif, mais très lié au réel. Par exemple, l’arme du tireur n’est pas un sabre laser ou quelque chose du genre, c’est un pistolet. J’ai apprécié l’approche de mon personnage comme si j’étais le diable en parade, se laisser aller en exposant les hypocrisies humaines partout où il les trouve. »

Photo By: Columbia Pictures

Leave A Comment

Your email address will not be published.