Darren Till UFC Liverpool

 25 ans, Darren Till est prêt à passer à la phase supérieure lors de l’UFC Liverpool lors de son duel contre Stephen « Wonderboy » Thompson.

Enfant de Liverpool, Darren Till a commencé à s’entraîner en MMA dès 12 ans. À 15 piges, notre « Gorille » passe professionnel. Ce n’est qu’à’à 17 ans qu’il pousse les portes de la Team Kaobon. Très vite, son coach, Colin Heron, voit en son élève un futur combattant de talent. Si Darren Till s’entraîne, il reste un jeune bagarreur. À 19 ans, alors qu’il enchaîne les KOs dans un bar, il est poignardé par deux fois. Deux coups de couteau dans le dos à quelques millimètres de l’artère. S’il ne se rend pas immédiatement compte de la blessure, Till se voit mourir dès la prise de conscience.

Emmené à l’hôpital dans la foulée, il demande à une infirmière s’il va mourir… aucune réponse. S’il s’en sort in extremis, le combattant prend conscience de ce à quoi il a échappé. Son coach décide de l’envoyer au Brésil pour éloigner son poulain de la dangerosité de Liverpool. Censé y rester 6 mois, Till y passera finalement 3 ans et demi. C’est aussi au Brésil qu’il fera ses débuts en MMA. Avant son entrée à l’UFC, il compile ainsi un bilan de 12 avec 11 combats au Brésil et 1 en Argentine.

Les problèmes derrière lui, Till est rentré à Liverpool. Retrouvant son coach de toujours, il rayonne. Après des débuts fracassants à l’UFC contre Wendell de Oliveira, son deuxième combat se soldait par un nul. Lors de ce fight, notre prodige se blessait à l’épaule, une blessure qui l’éloignera de la cage pendant 1 an et demi. De retour l’année passée, le Gorille détruit tout sur son passage. Avec un striking puissant, agressif, précis et opportuniste, il joue avec la concurrence. Pour son premier test grandeur nature contre Donald Cerrone en octobre 2017, l’enfant de Liverpool renvoyait l’Américain dans le Colorado en moins d’un round. Face à Stephen « Wonderboy » Thompson ce week-end, il affronte le meilleur striker de sa catégorie. Ce même Wonderboy qui est numéro 1 du classement officiel des welterweights. Bref, les portes de l’éternité sont désormais à deux pâtés de maisons pour Till…et quels pâtés de maisons !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here