Quand Georges St-Pierre revoyait son bourreau de primaire et changeait sa vie

Invité du podcast de Joe Rogan, Georges St-Pierre s’est livré pendant 3h. Abordant tous les sujets, il a aussi parlé de son enfance.

Malheureusement pour les fans, Georges St-Pierre ne reviendra pas à l’UFC 227 pour affronter Nate Diaz. Le Canadien a confirmé son manque d’intérêt pour le combat dans le podcast de Joe Rogan. Aujourd’hui véritable machine de guerre, l’ancien champion welterweight et middleweight de l’UFC a connu une enfance difficile à l’école. Persécuté par un camarade en particulier, GSP avait commencé les arts martiaux pour se défendre. Il y a quelques années, il recroisait ce tyran.

« Il y a quelques années, je conduisais à Montreal et un gars m’arrête. C’était un grand qui voulait de l’argent…c’était le mec qui me martyrisait à l’école. Je lui dis : ‘Attends un peu, je gare ma voiture.’ Puis je lui demande : ‘Qu’est-ce que tu fais ici mec ?’. Il pensait que j’allais le frapper maintenant que je suis champion du monde, je peux le démonter.  À l’école, il avait trois ans de plus que moi et il me tabassait dans le bus. Quand il me voit sortir de la voiture, il est méfiant, il ne sait pas s’il doit fuir ou autre.  Je lui demande ce qu’il fait ici et il me répond ‘les choses ne vont pas bien pour moi.’ Je lui dis : ‘OK, t’es un grand gars, beau, que fais-tu ici ?’. Je suis donne l’argent qu’il me reste et conclus ‘Barre-toi d’ici mec, t’as plein de potentiel. Quand j’étais petit, je voulais être comme toi : grand, beau et plein de potentiel.’

« Quelques mois plus tard, je vais chez mes parents pour un repas de famille. Mon père me dit ‘Hey, tu sais qui est venu à la maison il y a quelques jours ? Ce mec.’ Je réponds que je l’ai revu il n’y a pas longtemps. Mon père ajoute : ‘Il est venu pour te remercier. Il voulait te parler, mais je ne voulais pas lui donner ton numéro donc il m’a dit : ‘Georges m’a parlé, il a changé ma vie et maintenant j’ai un travail ». »

« C’est tellement apaisant. Quand je l’ai revu, je ne me suis pas énervé après lui malgré tout ce qu’il avait fait. C’était toujours dans mon coeur ce qu’il avait fait. Quand je l’ai revu, c’était comme un soulagement. » a ajouté Georges Saint-Pierre.

Photo By: UFC

Leave A Comment

Your email address will not be published.