Diaz vs McGregor – UFC: Arkham City

Diaz vs McGregor : bienvenue chez les fous

Alors qu’on se dirigeait vers un blockbuster ultratechnique entre Ras’Al Gul McGregor et le Killer Croc Dos Anjos pour la ceinture des lightweights, le coup de la panne : Rafael Dos Anjos s’est cassé le pied droit à l’entraînement et le combat est annulé. Consternation et déception. Ce sera finalement Diaz vs McGregor.

Une fois la dragée émotionnelle avalée, restait à savoir ce qu’on allait faire de notre petit pétrin ; nous étions le 26 février et il fallait trouver un remplacement qui accepte de monter sans préparation et à deux semaines de l’échéance dans un train lancé à 196 kilomètres-heure. Les prétendants les plus légitimes ont alors été appelés : Frankie Edgar est en pleine récupération d’une blessure aux adducteurs, Jose Aldo vient il y a seulement 4 jours d’être déclaré apte à reprendre le full contact (vestiges du coup de masse d’arme de Conor ), Anthony Pettis a perdu son dernier combat… Restaient Donald « Cowboy » Cerrone et Nate Diaz.

L’UFC a alors décrété que le moment était venu d’ouvrir grand les portes de l’asile d’Arkham en invoquant l’esprit frappeur de Stockton, le Batzarro de la côte Ouest : Nate Diaz. La planète UFC et MMA n’aura plus qu’un event en tête: Diaz vs McGregor.

usa-today-8269612.0

L’irrévérencieux avant Diaz vs McGregor

Pour les novices, les frères Diaz, Nick et Nate, sont véritablement comme des créatures magiques dans le monde du MMA. Des personnages indescriptibles, totalement imprévisibles et absolument fascinants. Leur manière de s’exprimer sans aucun sas de décompression fait le bonheur de tous les fans : si quelque chose leur passe par la tête ils ne se gêneront pas pour le sortir, que ce soit à propos du président de leur propre organisation ou de la réunion du D12… En fait généralement, ils sortent tout ce qui leur passe par la tête sans même se donner la peine de faire le tri, ça donne des interviews et des conférences de presse qui sont de véritables pièces d’orfèvrerie. Alors connaissant le caractère et la verve de Mystic Mac vous vous en doutez : depuis l’arrivée au sommet de l’Irlandais les fans hardcore n’ont eu de cesse que de pousser pour mettre Diaz vs McGregor dans une même fiole, fermer le bouchon, agiter et observer les réactions chimiques forcément explosives.

L’UFC ne s’y est pas trompé et le jour suivant l’annonce de la nouvelle affiche une conférence de presse était organisée à la hâte en Californie, près des camps d’entraînements de Diaz et McGregor. Et malgré des pannes de micro, de questions bidons de reporters et 3 gorilles rabat-joie en arrière-plan : la rencontre au sommet a déjà, sur le plan du hype, satisfait toutes les attentes et plus encore malgré un respect évident des deux combattants l’un envers l’autre. Petit florilège de la conf de presse Diaz vs McGregor:

McGregor

  • « J‘apprécie Nate Diaz ne vous méprenez pas ! C’est un genre de gangster cool qui fait des signes de gun avec sa main droite, et des animaux en ballons avec sa main gauche ! »
  • « J’aime le mouvement, l’argent, et le mouvement de l’argent. »
  • « Nate et moi sommes faits du même bois mentalement, mais techniquement c’est une autre histoire. »

Nate Diaz

  • « T’as mis KO trois nains et ça y est tu te sens plus péter… Perso j’ai passé ma carrière a me battre contre des grandes personnes.. »
  • « Ils m’ont appelé, ils m’ont proposé un sacré gros paquet de pognon et vous savez ce que je leur ai dit? Donnez-moi encore plus de cette merde. »

Les personnalités sont tellement hors-norme que toute forme de calcul de la part des deux hommes est laissée au vestiaire, ici on se parle sans aucune appréhension du politiquement correct et des conséquences médiatiques. La vidéo de la conférence a en 5 jours quasiment atteint les 2,5 millions de vues sur YouTube. C’est aussi réel que ça en a l’air, les gens ne s’y trompent pas et ils en redemandent.

Et s’il y a bien une chose de sûre, c’est qu’au moment de vérité on va en avoir pour nos deniers. Si le grand public est aujourd’hui familier avec Conor, Nate leur est peut-être un peu plus étranger. Pour faire court Nate Diaz dans la cage c’est : des agressions verbales et un travail de sape psychologique constant (il parle, insulte, se moque et parfois même quand il est assez à l’aise, met des claques), un cardio au top du pop (il s’entraine avec son frère tri athlète Nick, fait lui-même des marathons et reste affûté tout au long de l’année), une boxe anglaise dévastatrice (extrêmement précis, il se sert magistralement bien de son allonge et de sa morphologie longiligne. Il a également adopté le même style de boxe que son frère : une pression de tous les instants et des coups portés à 50-60%, mais en débit continu), un jiu-jitsu aiguisé comme un sabre Hattori Hanzo par Cesar Gracie et des sparring-partners de la trempe de Kron Gracie, Nick Diaz et Jake Shields, mais surtout : il avance constamment. Il est impossible de faire reculer un Diaz. C’est prouvé scientifiquement.

 

Après, pour battre des deux côtés du buisson, il a tendance à être assez lourd sur ses jambes et ça lui en avait d’ailleurs coûté une contre Dos Anjos… Est-ce que ce sera un problème contre le style « précision-mouvement-rapidité-souplesse-cashmere-vison-alpaga » de Conor? Only time will tell ! (« l’appétit vient en mangeant  » en anglais pour les plus drôles d’entre nous ;)).

Et la cerise qui fait déborder le vase de la joie et de la félicité, c’est que d’un commun accord entre Diaz, Mcregor, l’UFC et le parlement Européen le combat sera disputé en welterweight (soit 2 catégories au dessus de celle dans laquelle Conor a disputé son dernier combat) ! Ce qui veut dire pas de déshydratation style vallée de la mort 3 jours avant le combat et que Nate Diaz n’aura pas à se concentrer exclusivement sur la perte de poids, il peut porter toute son attention sur le rendez-vous. Idem pour Conor qui n’aura même pas de poids à perdre avant le 5 mars (il a révélé hier qu’il s’était réveillé ces derniers jours juste en dessous de la limite des 77 kilos). En somme, tout a été fait pour mettre les protagonistes dans les meilleures dispositions possible. Comme si tout le monde s’était mis d’accord sur le fait que : « maintenant que le titre n’est plus en jeu, si on mettait tout de notre côté pour offrir un spectacle historique ».

C’est d’ailleurs un bon début et ça va donner à réfléchir au monde du MMA qui n’en finit plus de souffrir des effets désastreux sur le corps des déshydratations-ré hydratations extrêmes avant et après les combats (un mort récemment au « One FC », les effets des commotions cérébrales amplifiées et une moins bonne résistance aux chocs).

Alors « Oyé Oyé Braves gens », c’est le 5 mars et grosso merdo ce sera vers 3 heures du matin. Oui vous serez censés dormir, non ça n’est pas humain de casser en deux son cycle de sommeil et oui vous allez avoir des poches sous les yeux le lendemain grosses comme la bedaine à Depardieu, mais croyez-nous sur parole : ça va valoir tous les matins dans le cirage du monde. Et puis après cette dernière conférence de presse qui s’est terminée en quasi-bagarre générale après un innocent (ironie quand tu nous tiens) staredown qui a viré au concours de Thugerie, on ne peut qu’être encore plus impatient de voir comment tout ça va influer sur l’approche des deux bretteurs. Et encore, il reste les pesées… C’est ce soir, peut-être au moment même où vous lisez ces lignes ! (allez faire un petit tour sur la chaîne de l’UFC sur YouTube histoire d’être sûrs).

On reconnait le teasing de Dana White pour Diaz vs McGregor

 

Explosifs? Irrévérencieux? Hardcores? Bouillants? Sans aucun doute. Mais surtout des combattants passés maîtres dans l’art de s’immiscer dans la psyché de leur adversaire.

Alors pour finir sur une citation du Chevalier Noir qui nous donnera à réfléchir s’il nous prenait l’envie de juger nos 2 trash-talkers affreux, sales et méchants sur leur façon de se comporter :

« Un justicier n’est qu’un homme égaré dans une course effrénée vers son autosatisfaction »

 

À bon entendeur.

Rust

Photo By: mmamania.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.