Roger Federer et Rafael Nadal – le retour du monstre à deux têtes

Roger Federer et Rafael Nadal sont en Demi-Finale de l’Open d’Australie 2016. Sur le papier, ce n’était pas gagné.

À 30 passés, les deux rivaux vont peut-être se retrouver une nouvelle fois en Finale d’un tournoi du Grand Chelem. Une première pour eux depuis Roland Garros 2011 (!), une éternité. Ils devront pour cela passer les obstacles Stan Wawrinka (pour Federer) et Gregor Dimitrov (Rafael Nadal).

« Ça pourrait, au regard de l’histoire, être le plus grand match de l’histoire de l’Open d’Australie et peut-être de l’ère Open. » – Andy Roddick

La rivalité qui aura déchaîné les passions entre 2005 et 2010 avait pris du plomb dans l’aile ces dernières années. La faute à des résultats moins probants pour les deux légendes, mais aussi à des trajectoires contraires. Depuis 2010, les bonnes années de Nadal coïncidaient à des années moins performantes pour Federer et inversement. Le poids des ans a aussi joué puisqu’en 2015-2016, le duo n’occupait plus les premiers rôles, relégué par le trio Murray-Djokovic-Wawrinka.

À 30 ans pour l’Espagnol et 35 ans pour Federer, les vieux briscards n’ont pas dit leur dernier mot ! Nadal compte 14 tournois majeurs (deuxième all-time) et Federer 17 (record) autant vous dire que les deux champions jouent désormais pour l’histoire.

Les meilleurs ennemis, 1ers et 2es mondiaux entre juillet 2005 et août 2009, se sont joués 34 fois. C’est Rafa qui domine largement les débats avec 23-11, dont 9-2, en Grand Chelem. Les deux golgoths se sont rencontrés 8 fois en finale de tournoi majeur. Là encore, le benjamin mène largement avec 6 victoires à 2. Seules les deux premières finales à Wimbledon lui ont échappé.

Roger Federer a remporté leur dernier duel en Finale à Bâle 6-3,5-7, 6-3. Avant cela, le Suisse restait sur 5 défaites consécutives face à sa némésis…

Comme toujours depuis le début de l’Open d’Australie, on suivra les demi-finales sur l’Eurosport Player. Nous avons eu le plaisir de tester la plateforme d’Eurosport pendant l’ensemble de la compétition et jusqu’à rien à dire : multiécran, contrôle du direct, statistiques approfondies (un grand oui) et multicaméras. Pour avoir regardé les matchs du week-end sur vidéoprojecteur, la qualité est aussi au top ! Bref c’est un grand oui pour les spécificités techniques. Seul bémol éventuel, le catalogue Eurosport, mais il s’agit ici d’un avis personnel. Chacun ses goûts dans le sport.

Federer vs Nadal

Photo By: Bleacher Report, sportinglife.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.