Les trois victoires les plus impressionnantes de Floyd Mayweather

Aujourd’hui, je vous propose de revivre les trois plus gros temps forts de la carrière de Floyd Mayweather, les trois affrontements qui ont fait de lui le top fighter qu’il est actuellement, les trois plus grands moments d’une carrière forte de 49 victoires pour autant de combats.

Mayweather vs Cotto :

Petit portrait d’un des plus grands bagarreurs de notre ère, le Portoricain Miguel « El Angel » Cotto. Alors là c’est du lourd. Si vous cherchez le mot guerrier sur le net, vous tomberez forcément sur une image de Miguel Cotto. Représentant de toute une nation à l’image de Manny Pacquiao, El Angel est un fighter exceptionnel avec une combativité hors du commun et dispose d’un crochet gauche parmi les plus dévastateurs de ces dernières décennies.

À l’époque, c’est 37 victoires dont 31 ko pour 2 défaites, Cotto se présente comme un sérieux client. De plus, le combat se fera au poids de 151 pounds, c’est-à-dire le poids le plus important de toute la carrière de Money.

5 mai 2012, date du combat. Mayweather est plus en difficulté qu’à son habitude, la plupart de ses punchs se heurtent sur le haut du front de Cotto qui ne cesse de faire reculer Mayweather. En plus de la pression que Cotto met sur Mayweather, El Angel arrive à faire ce que quasiment aucun boxeur n’arrive à faire : toucher mayweather. Le fameux shoulder roll de Mayweather est mis à mal grâce à un enchaînement bien précis de Cotto : alternance d’un travail au corps et à la tête pour finir sur un double voire triple jab, qui touchent quasiment à chaque fois la face de Money.

Et au 8e round, l’inimaginable se produit : du sang coule du nez de Mayweather (chose qui ne s’était jamais produite et qui ne se reproduira plus jamais à l’occasion d’un combat officiel). À chaque coup de Cotto le public est en furie, scandant le nom du Portoricain : l’ensemble du public croit au miracle de la défaite de Mayweather.

Mais cette défaite n’arrivera pas. C’est lors des derniers rounds et notamment au cours du 12e que tout le génie de Money fera son effet. Des combinaisons d’une toute beauté pleuvent sur la tête d’El Angel qui ne peut qu’encaisser devant une telle maîtrise. L’issue du combat se sera donc déterminé lors du dernier round, Mayweather faisant preuve d’une combativité qu’il n’avait pas pour habitude de démontrer, et Cotto s’essoufflant de plus en plus.

Au terme du combat que Mayweather remportera par décision unanime, Money soufflera à l’oreille de Cotto « tu es un sacré champion » ; et en conférence de presse soulignera que Miguel Cotto fut son combat le plus dur et le plus éprouvant de toute sa carrière, l’obligeant à sortir de son chapeau des combinaisons qu’aucun autre boxeur ne l’avait obligé à faire.

Mayweather vs Corrales :

Combat moins connu du grand public, c’est lors de cet affrontement que Mayweather commencera à vraiment se faire connaître, pour devenir une superstar lors de son combat contre De La Hoya en 2007. Diego « Chico » Corrales, même si beaucoup ne le connaissent pas, est loin d’être un touriste : 33 victoires, dont 28 ko, pour aucune défaite.

Il est lui aussi un véritable guerrier qui ne lâche aucune parcelle de terrain grâce à son punch relativement puissant. Si vous ne connaissez pas le bonhomme, je vous invite grandement à regarder ses deux affrontements avec José Luis Castillo, un véritable régal.

Avant l’affrontement contre Mayweather, il est alors considéré comme une véritable star de la boxe et futur top Pound For Pound. Pour le combat Corrales est plus lourd, plus grand que Mayweather, et surtout bien plus expérimenté. En effet, Pretty Boy n’est alors âgé que de 24 ans, époque durant laquelle son punch sera redouté par bien des boxeurs. Pour preuve : 25 victoires, dont 19 ko. Avant le combat, le monde assistera à l’un des plus grands trashtalk de ces dernières années entre les deux boxeurs.

Le combat est attendu comme un grand événement par le public : un des deux combattants verra pour la première fois son tableau de chasse noirci par la défaite. Dans les sondages, Corrales est donné vainqueur.

Mais en ce jour du 20 janvier 2001, le combat va prendre un tournant que peu de gens auraient pu croire. Mayweather va infliger une véritable correction au Chico, n’arrivant pas à suivre le rythme que lui impose Money. Ce dernier l’enverra trois fois au tapis lors de la 7e reprise, et deux fois de plus au cours de la 10e. Le camp de Corrales jettera alors l’éponge à l’issue de cette 5e visite du tapis. En regardant les cartes des juges, on s’apercevra de plus que Chico n’a remporté qu’un seul des dix rounds du combat, une véritable démonstration de la part de Mayweather. À l’issu du combat, Mayweather affirmera : « j’ai utilisé ma défense comme mon père voulait que je le fasse. Je voulais montrer qui est le meilleur du monde ».

Mayweather vs Canelo :

Une démonstration. Que dire de plus ? Probablement la domination la plus totale de Money. Ce dernier a renvoyé Canelo à l’école en lui donnant une véritable de leçon de boxe.

Comme précédemment, commençons par une petite présentation de Canelo Alvarez. À l’époque, 43 victoires, dont 30 ko pour aucune défaite. Un bien joli palmarès, mais qui en réalité est critiquable puisque ses 30 premiers combats furent face à des boxeurs de seconde zone. Alors âgé de 23 ans, Canelo est clairement la star montante de la boxe et le nouvel élu du public : celui qui hissera les couleurs du Mexique sur les sommets du noble art.

De plus, sa récente victoire sur le grand Austin Trout fait rêver le public : il peut sûrement battre Mayweather. Côté style, Canelo est un adepte du « Mexican Style », toujours boxer en avançant tout en faisant reculer son adversaire pour conserver le centre du ring. Ce dernier dispose de plus d’un bon punch et adore travailler au corps. Le combat se déroulait dans la catégorie des super-welters le 14 septembre 2013, Money devait donc monter d’une catégorie.

Comme je l’ai dit, ce combat sera une véritable leçon. Quasiment aucun coup n’atteint Mayweather, et les contres de Money sont encore plus extraordinaires que lors de tous ses autres fights. À cet instant, c’est comme si Mayweather avait rajeuni d’une bonne quinzaine d’années, il paraissait être le plus jeune des deux boxeurs, tant sur le plan endurance que de la puissance. On vous laisse admirer les highlights du combat.

Mayweather remportera le combat par décision des juges. Pourtant un des trois juges y verra une égalité, à laquelle Mayweather réagira : « je ne sais pas quel combat ce juge a vu, il est clair que je l’ai dominé ». Canelo quant à lui avouera en conférence post fight : « c’est simple : je ne pouvais pas le toucher. C’est un super fighter. Je ne savais pas comment l’attraper, il est très intelligent. Je reconnais qu’il m’a battu ».

Si vous désirez d’autres affrontements, voici quelques mentions honorables :
Mayweather vs Jesus Chavez.
Mayweather vs De La Hoya.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here