MMA – Le 27 mars prochain, Francis Ngannou va affronter Stipe Miocic pour la seconde fois de sa carrière, plus de trois ans après leur premier combat à l’UFC.

En janvier 2018, Francis Ngannou s’inclinait par décision unanime contre le champion UFC Stipe Miocic. Pour la première fois de sa carrière, et après 5 ans dans le MMA, le Predator dépassait le second round… Le 27 mars prochain, Ngannou a droit à sa revanche contre le champion. Dans le podcast de Joe Rogan, le challenger est revenu sur cette défaite, et ses enseignements :

« J’ai eu deux sentiments différents autour de ce premier combat. Tout d’abord, j’étais évidemment très contrarié et déçu de ne pas avoir remporté le combat. Comme tous ceux qui combattent pour le titre, vous voulez sortir victorieux. Mais pour être honnête, depuis le jour de ce combat, je le regarde en me disant : ‘C’est bien’. J’ai énormément appris dans ce combat parce que même si j’étais au niveau, en combattant pour le titre mondial, il me manquait encore quelques éléments dans mon jeu et au niveau de mon expérience. »

« Je me souviens que je me posais des questions comme : ‘OK, à quoi ça ressemble de faire trois rounds ?’ En gros, j’allais dans un potentiel combat en cinq rounds et je n’avais jamais fait trois rounds. Comment se préparer à ce genre de combat ? J’ai eu un combat six semaines avant donc j’avais beaucoup de questions. Ensuite, après ce combat, je me suis dit : ‘OK, je comprends.’ »

« Pour le combat contre Stipe, je pense que je me suis précipité au premier round. Maintenant, je me dis : ‘Merde, j’ai cinq rounds. Pourquoi devrais-je me précipiter pour manquer d’énergie sur la fin ?’ En regardant ce combat, je vois que le gars me ressemble, mais je ne me reconnais pas, parce que ce n’est pas la façon dont je combats. Je repense à d’autres combats et on dirait deux personnes différentes. La façon dont je combattais était plutôt calme, je poussais le combat, et s’il y avait une opportunité… La plupart du temps, mon adversaire est le premier à attaquer. Mais pour ce combat, je me suis précipité là-dedans. Alors que j’aurais dû me calmer. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *