Frank Ntilikina – on commence à s’inquiéter ?

Rookie star des New York Knicks en 2017-2018, Frank Ntilikina est depuis challengé par son nouveau coach. Le Frenchie répond-il bien aux attentes ?

La saison passée, les New York Knicks sélectionnaient Frank Ntilikina en 8e position de la Draft. Dans cette franchise mythique, le Frenchie allait être très attendu. Finalement, il réalisait une saison discrète sur le plan statistique (5.9 points, 2.3 rebonds, 3.2 passes), mais marquée par quelques coups d’éclat. Il avait notamment répondu au très grand LeBron James sur le terrain. De même, les médias français, dont La Sueur fait partie, se montraient très indulgents/encourageants avec lui (chauvinisme oblige). Aujourd’hui toutefois, on ne peut que commencer à s’inquiéter pour lui.

Après cette première saison d’adaptation, beaucoup de choses ont changé aux Knicks. De Jarrett Jack comme seul véritable rival (encore que), Frankie a vu débarquer deux concurrents de calibre : Emmanuel Mudiay et Trey Burke ! Avec eux, le coach a désormais le choix à la mène et notre Frenchie peut se retrouver décalé à l’arrière. Cette saison, il est tout de même le quatrième joueur le plus utilisé en temps de jeu moyen (26 minutes), mais son apport statistique est faible : 7.3 points (34.5%), 1.8 rebond et 3.5 passes. Les statistiques ne font évidemment pas tout, mais Trey Burke, qui joue 6 minutes de moins que Ntilikina apporte plus au scoring, au rebond et fait autant de passes.

Contre le Orlando Magic, coach Fizdale a même « puni » le frenchie, le rappelant après 5 minutes et 45 secondes. C’est justement Trey Burke qui fut utilisé à la place du Français. Toujours aussi peu tranchant en attaque, Frankie pourrait ne plus rentrer dans les plans de l’entraîneur, très porté sur les trois-points et le jeu rapide. Actuellement dans le jeu souhaité par Fizdale, Burke et Mudiay semblent plus adaptés. Hormis sa petite maestria reprise partout en France contre Trae Young, Frankie se fait discret. Trop discret. Pour des Knicks qui iront à la chasse aux gros poissons cet été, la question du meneur s’annonce cruciale. Un certain Kyrie Irving pourrait par exemple rejoindre la Grosse Pomme. Les prochains mois s’annoncent déterminants. On a parlé du Français dans notre podcast « Sweet Sixteen », dispo sur iTunes, SoundCloud, Spotify et toutes les plateformes habituelles. Peut-être sommes-nous trop durs, mais la situation du sophomore devient compliquée.

Photo By: Nike

Leave A Comment

Your email address will not be published.