À Cleveland, Avery Bradley a marqué un trois-points à la dernière seconde pour permettre à son équipe d’arracher le Game 3.

Malgré l’absence d’Isaiah Thomas et jusqu’à 21 points de retard, les Boston Celtics ont fait preuve d’une incroyable combativité pour s’imposer 111 à 108 lors du Game 3. Marcus Smart et Avery Bradley se sont montrés décisifs !

Aussi à l’aise en défense qu’en attaque, l’arrière des Celtics a claqué le Game-Winner à la dernière seconde contre Cleveland. En février 2016, il avait déjà crucifié les Cavaliers au buzzer sur un trois-points assassin, toujours à la Quicken Loans Arena. Il a terminé avec 20 points (8 sur 23), 3 rebonds, 4 passes et 2 interceptions.

Avec cette victoire, Boston revient à 1-2 dans la série. Lors du prochain match prévu mardi soir, ils tenteront de nouveau l’exploit. En cas de victoire, les Celtics retrouveraient le TD Garden à 2-2 dans la série et en ayant repris l’avantage du terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *