Annoncé depuis quelques mois, le combat entre Georges St-Pierre et Michael Bisping ne va pas avoir lieu selon Dana White pour Fox Sports Australia.

L’année 2017 de l’UFC vient encore de prendre un coup de la tronche. L’organisation américaine, qui cherche désespérément son grand événement après une année 2016 historique, vient de perdre un main-event. Annoncé il y a quelques mois pour un combat en juillet, le duel Georges St-Pierre vs. Michael Bisping ne devrait pas avoir lieu selon Dana White. Le canadien ne peut s’en prendre qu’à lui-même…

Alors que l’UFC et Bisping voulait le combat pour la ceinture Middleweight en juillet, GSP a publié une vidéo sur ses réseaux sociaux en expliquant qu’il serait libre après octobre. Dans une catégorie où ce combat n’avait aucun sens autre que financier, l’UFC ne pouvait se permettre d’attendre aussi longtemps. Avec des Romero, Rockhold, Mousasi mécontent et une absence de titre intérimaire, un tel duel à l’automne aurait été catastrophique !

Désormais, toujours selon Dana White, c’est Yoel Romero qui va avoir droit à un title-shot mérité. Le combat aura vraisemblablement lieu en juillet et la division va ENFIN pouvoir avancer. Pour Georges St-Pierre, l’annonce de Dana White est cruelle. Malgré son statut de superstar, l’ancien champion welterweight a été lâché par son boss et on voit mal un avenir pour lui dans la catégorie. Un combat pour le titre welter contre Tyron Woodley est peut-être à envisager. Son retour annoncé en fanfare au début de l’année s’écrit maintenant en pointillé…

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *