Ali v Frazier IV – Jacqueline Frazier-Lyde vs. Laila Ali

Le 8 juin 2001, Jacqueline Frazier-Lyde et Laila Ali combattaient lors de la première carte avec des femmes en combat principal.

Après le ‘Fight of the Century’, ‘Super Fight II’ et le fameux  « Thrilla in Manila« , la rivalité Ali-Frazier s’offrait un quatrième combat 26 ans après la dernière. À cette époque Jacqueline Frazier-Lyde avait un bilan en carrière de 6-0-1 et Laila Ali un bilan de 9-0. Pour ce combat, chacune des boxeuses recevait 1 million de dollars.

La communication autour du combat était tournée autour du Ali v Frazier IV, pas du goût de tout le monde au regard du peu de prestige des deux boxeuses.

« C’est la plus grosse blague depuis qu’Elvis Presley a combattu un Kangourou dans le film Matilda. » – Bert Sugar, célèbre historien de la boxe

Loin des énormes guerres des deux darons, le combat accouchera d’une victoire par décision majoritaire de Laila Ali. À 23 ans, elle venait de l’emporter contre une boxeuse de 39 ans. Présenté comme le combat qui devait propulser la boxe féminine, le duel aura été un pétard mouillé dans les grandes largeurs. Un Freak Show qui aura au moins eu le mérite de mettre la branche féminine en lumière. Pour vous dire, même les médias français et allemand avaient fait le déplacement ! Après sa défaite sous les yeux de son père, la fille Frazier souhaitait une revanche, qui n’aura jamais lieu.

« Il m’a parlé avant le combat, a-t-elle confié après sa victoire. Il m’a dit de la tenir à distance, d’effectuer des directs du droit, d’être mobile et d’éviter les corps à corps avec elle. » – Laila Ali à propos de la discussion avec son père avant le combat.

Laila Ali terminera sa carrière invaincue en ayant été championne WBC, WIBA, IWBF et IBA en super-middleweight et championne IWBF light-heavyweight. De son côté, Jackie Frazier-Lyde n’aura connu la défaite que contre Ali.

Photo By: Al Bello /Allsport

Leave A Comment

Your email address will not be published.