Meilleurs ennemis, Jon Jones et Daniel Cormier pourraient bien s’affronter une troisième fois. Bones a commencé le trashtalking.

Pour le moment, Daniel Cormier et Jon Jones se sont affrontés par deux fois. À chaque fois, ce fut le même résultat avec une victoire de Bones. Pour le deuxième combat, le GOAT l’emporta même par KO au troisième round. Non seulement il infligeait une deuxième défaite en carrière à Cormier, mais aussi un tout premier KO subi. Un UFC 214 véritablement traumatisant pour DC qui finissait en pleurs lors de l’interview d’après combat.

Depuis suspendu par l’USADA, Jones est de retour. Des substances interdites étaient présentes dans son organisme quelques jours avant le combat. Toutefois, l’enquête a conclu que Bones n’avait pas pris ces substances consciemment. C’est pour cette raison qu’il a écopé d’une suspension de 15 mois, et non 4 ans. Daniel Cormier ne comprend cette décision de l’agence américaine antidopage, jugée trop clémente. Ayant posté sur twitter pour exprimer son dédain envers l’USADA, DC s’est attiré les foudres de son rival.

« Espèce de fou ? USADA continue d’appeler, mais tu ne réponds pas au téléphone, car la seconde où tu as entendu dire que j’étais innocent est le moment où l’illusion que tu avais créée s’est brisée. C’est ENCORE tout à fait vrai et ce n’est pas une étape que tu es prêt à prendre. Au lieu de cela, tu es enveloppé dans ta fausse ceinture et continues de te dire que le tibia qui a percuté ton visage et la performance qui t’a enterré une fois de plus étaient dus à la triche. Le fait que tu ne peux pas me battre te tue et t’empêche de prendre ce téléphone. Si tu y réponds, le cauchemar devient réalité. Peut-être que tu vas répondre, accepter la vérité que tu as été vaincu par un combattant supérieur et cela te donnera la paix. »  

SUR LE MÊME SUJET :

« Ou bien cela va dans un autre sens et tu es motivé pour essayer une troisième fois et cela me sauvera le stress d’avoir à te déterrer avant de t’enterrer. Donc, maintenant que l’illusion que tu as construite est en train de s’effondrer et que la ‘violation n’a pas été voulue et qu’elle n’aurait pas non plus permis d’améliorer la performance de l’athlète’, il faut encore que tu dises quelque chose ? Et même s’il n’y avait ‘aucune intention d’utiliser des substances interdites’, j’avais l’intention de te botter le cul. Mission accomplie. Prends le téléphone #Parlonsen ».

Partager cet article

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *