Alors que Jon Jones reste sur une victoire par décision partagée, une première pour lui, il n’a plus combattu depuis juillet à l’UFC 239.

Jon Jones souhaitait combattre 3 fois en 2019. Loupé. Il restera bloqué à deux. Ses deux victoires face à Anthony Smith (décision unanime) et Thiago Santos (décision partagée) lui ont permis de définitivement nettoyer la catégorie. Alors qu’une montée en heavyweight est suggérée depuis un moment par Jones, celle-ci n’est pas arrivée. Il s’est donc retrouvé à regarder ses confrères de la catégorie light-heavyweight s’affronter au cours des derniers mois. Aujourd’hui, ce sont finalement Dominick Reyes et Corey Anderson qui semblent sortir du lot sportivement.

Jon Jones a fait son choix : « Je viens de terminer une réunion avec mes entraîneurs où nous avons étudié les carrières de Dominick et Cory (écrit comme cela par Jones – NDLR). Dominick s’établit définitivement le combattant le plus dangereux. Je vais lui botter le cul. » La montée en poids lourds va donc attendre… et c’est Reyes qui hérite du title-shot. C’était déjà ce que Dana White, le Président de l’organisation, avait laissé entendre. Cependant, il est peut-être un peu tôt pour le challenger de se retrouver face à Bones. Une demi-finale contre Corey Anderson (et sa lutte) aurait permis de le voir se tester un peu plus.

Vous pouvez regarder ou écouter notre podcast sur YouTube, Spotify, Apple Podcast et le télécharger gratuitement sur SoundCloud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here