Visiblement touché par les commentaires de Georges St-Pierre, Jon Jones a répondu à la légende.

Depuis son retour, Jon Jones suscite énormément de réactions dans le monde du MMA. Contrôlé positif pour la deuxième fois de sa carrière, le plu grand light-heavyweight de l’histoire n’a écopé que de 15 mois de suspension. Pour Georges St-Pierre, c’est simple : toute personne s’étant dopé doit être exclue des discussions dans la course au GOAT. Jon Jones et Anderson Silva, sont les principaux intéressés.

Évidemment, Jones n’est pas resté insensible à ces commentaires : « C’est dur quand vous entendez quelqu’un que vous avez toujours respecté dire des âneries. Mais c’est la nature du jeu ces jours-ci. Dire que les stéroïdes changent plus que la performance physique et que cela rend ‘créatif et motivé’ ; sais-tu seulement à quel point ça n’a pas de sens ce que tu racontes ? Je suppose que les dommages au cerveau sont réels dans ton cas. »

« Dire que les métabolites PED permettent de mettre un kick ? Arrête mec. Il s’agit de l’entraînement et de l’identification d’une faiblesse. Tant de choses en fait, je lui ai dit en face (à Daniel Cormier) que ça allait arriver… et c’est arrivé. Cela s’appelle la pratique. Plutôt que de faire campagne pour le statut de GOAT, que dirais-tu d’entrer dans la cage et de dominer ton prochain combat ? Je n’ai eu que du respect pour toi pendant toutes ces années. Ne change pas cela maintenant. Tu vaux mieux que ça. » Voici des mots durs pour un Jones qui ne cache pas son admiration pour GSP. Contrôlé deux fois positifs, Bones va avoir du mal à changer son image…

View this post on Instagram

It sucks when you have to hear someone you’ve always shown respect to sit and talk foolishness. But that’s the nature of the game these days. Saying steroids change more than physical performance. “Make you more creative and hungry”. Do you know how crazy that sounds? I guess brain damage is real out here. Saying PED metabolites threw a kick? Come on man. It’s called training and identifying a weakness. So much in fact I told him to his face it was coming and then landed it. That’s called execution. How about rather than campaigning for GOAT status you get in there and dominate your next fight. I’ve had nothing but respect for you over all these years. Don’t change that now. You’re better than this

A post shared by Jon Bones Jones (@jonnybones) on

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here