Josh « Flash » Gordon, espoir et désespoir

Malgré un premier match extrêmement prometteur la semaine dernière face aux Pittsburgh Steelers ponctué d’un touchdown acrobatique, Josh Gordon ne sera bientôt plus un joueur des Cleveland Browns. Déclaré forfait pour le déplacement des Browns en Louisiane pour affronter les New Orleans Saints, la franchise de l’Ohio va se séparer de son receveur lui qui a définitivement perdu la confiance de ses dirigeants, après une suite de problèmes personnels qui l’avait poursuivi ces dernières années.

Avant de rejouer un match de NFL pour les Browns en décembre dernier, Gordon avait préalablement raté les trois dernières saisons dans l’élite du football américain. Dans une longue interview au magazine GQ, il avait raconté ses problèmes d’addictions, racontant qu’il lui arrivait souvent de boire ou de fumer avant des matchs professionnels ou universitaires. Il avait cet fois été écarté du training camp des Cleveland Browns pour une violation du code de conduite concernant justement la consommation de substances. En août, Cleveland avait réintégré le receveur, qui avait ensuite remercié la franchise précisant son envie d’atteindre son potentiel tout en faisant attention à sa santé mentale.

La semaine dernière, Gordon avait joué lors du premier de la saison des Browns face aux Steelers. Peu utilisé par son quarterback, il avait effectué une seule réception, mais celle-ci fut essentielle, car elle permit aux Browns d’arracher la prolongation. Cette réception spectaculaire rappelait de quoi Gordon est capable quand il est en pleine possession de ses moyens.

Il semblerait que l’élément déclencheur du licenciement futur de Josh Gordon soit arrivé ce samedi, lorsque Gordon, en retard à l’entraînement, a annoncé à ses coachs être blessé à un tendon. En pleine forme toute la semaine à l’entraînement, notamment lors de l’entraînement de vendredi, Gordon aurait perdu la confiance de ses dirigeants qui, de leur côté, suspectent que la blessure du receveur ait eu lieu pendant son temps libre. Josh Gordon est resté à Cleveland ce week-end pendant que son équipe s’est envolée pour la Louisiane.

S’il a été rapporté dans un premier temps que les Browns mettraient un terme à son contrat après le match contre les Saints, il se pourrait que les dirigeants de Cleveland cherchent à négocier Gordon dans un trade. John Dorsey, general manager des Browns évoquait dans un communiqué « 6 années pendant lesquelles les Browns avaient supporté et investi en Josh », poursuivant celui-ci en informant « avoir atteint un point où le mieux est de se séparer ». Sur Instagram, Gordon a publié une story remerciant la ville de Cleveland et la franchise, se disant « honoré » d’avoir fait partie des Browns, ajoutant dans un autre post une annonce pour une équipe qui rechercherait un nouveau receveur.

S’il se retrouve agent libre dans les prochains jours, chacune des équipes de la ligue pourra lui proposer un contrat, qui devrait vraisemblablement avec un salaire minimum. Cependant, la seule interrogation sera de voir s’il gagnera la confiance d’une nouvelle franchise, lui qui se bat entre sa réputation d’être un joueur au talent extraordinaire et d’être également peu fiable mentalement et professionnellement. « Flash », comme il est surnommé, est clairement l’un des receveurs les plus talentueux de la ligue, et ne jamais pouvoir le voir performer à son meilleur niveau est frustrant pour lui, son équipe, et ses fans. Quant aux Browns, l’ancienne star des Dallas Cowboys Dez Bryant pourrait remplacer Gordon dans l’effectif de Cleveland.

À 27 ans, Josh Gordon a désormais l’opportunité d’un nouveau départ, en dehors de l’Ohio, et tout le monde ne peut qu’espérer qu’il puisse trouver une stabilité et un environnement favorable pour qu’il retrouve le niveau et les sommets que son immense talent lui promettait.

Photo By: Josh Gordon / Instagram
1 Discussion on “Josh « Flash » Gordon, espoir et désespoir”

Leave A Comment

Your email address will not be published.